Alerte spoiler, une chaîne philippine a diffusé une copie piratée de Avengers: Endgame.

Événement cinématographique de l’année, Avengers : Endgame est au cœur de toutes les discussions. Et si les producteurs ont orchestré une campagne anti-spoiler soutenue, une chaîne philippine s’est chargée de la désamorcer en deux temps trois mouvements. Selon les informations de Philippine News Agency publiées le 26 avril 2019, une copie pirate de Avengers : Endgame a été diffusée à la télévision — le lendemain de sa sortie en salles.

Plusieurs fans sont montés au créneau pour dénoncer l’opportunisme de la chaîne du câble Orient Cable. Et on les comprend : personne n’a envie de se faire spoiler le film qu’on attend le plus depuis plusieurs mois en zappant pendant la publicité de sa série favorite ou à la mi-temps d’un événement sportif.

Avengers : Endgame // Source : Disney

La chaîne attaquée par un cinéma

La société derrière Orient Cable, restée muette, risque gros dans cette affaire. Car une franchise de cinéma a décidé de porter plainte contre la chaîne, coupable d’avoir diffusé un film sans autorisation — qui plus est dans une qualité déplorable. Après avoir été dénoncée à la police, Orient Cable a remplacé Avengers : Endgame par une adaptation des aventures du super-héros local Captain Barbel (là encore avec une copie piratée).

En prenant le risque de proposer sur ses antennes une version de Avengers : Endgame obtenue de manière illégale, Orient Cable a violé plusieurs lois, y compris des textes sur la propriété intellectuelle, la cybercriminalité et le numérique. Les personnes responsables de ce crime sont passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à six ans, assortie d’une lourde amende financière. Les fans victimes de spoilers, eux, ne seront hélas jamais remboursés.

Partager sur les réseaux sociaux