Epic Games a officialisé le rachat du studio Psyonix et, par extension, du phénomène Rocket League.

En mai fait ce qu’il te plaît. Dans un communiqué publié le 1er mai, Psyonix et Epic Games ont officialisé l’acquisition du premier par le second. Cela veut dire que le géant à qui l’on doit le phénomène Fortnite récupère un autre jeu en ligne très populaire : Rocket League. En septembre dernier, le titre mélangeant course et foot comptabilisait 50 millions de joueurs.

Psyonix assure que cela ne changera rien pour les joueurs et que ce rachat au montant inconnu n’apportera que du positif. Se pose quand même la question de la disponibilité future sur PC : Rocket League pourra-t-il toujours être acheté sur Steam une fois qu’il sera possible de l’acquérir sur l’Epic Games Store plus tard dans l’année ?

Epic Games rachète Rocket League // Source : Psyonix

Rocket League va (encore) grandir

Sur le mystère Steam, Psyonix s’est voulu assez rassurant. Il indique dans une mise à jour de l’article : «  Nous voulions clarifier quelque chose après l’annonce du jour : Rocket League est, et restera sur Steam. Celles et ceux qui possèdent le jeu sur Steam peuvent toujours y jouer et auront droit aux nouveautés. »

Ce qui ne veut pas dire que Rocket League ne disparaîtra pas du magasin Steam à moyen terme. Dans les colonnes de The Verge, Epic Games explique : « Nous allons continuer à vendre Rocket League sur Steam, et n’avons pas annoncé son retrait (…) Les plans à long terme seront communiqués plus tard. » Une chose est certaine : les propriétaires d’une copie Steam pourront toujours y jouer. 

Outre des ressources supplémentaires pour continuer à améliorer son jeu sorti en 2015, Psyonix va pouvoir investir un peu plus dans l’eSport. Au regard des sommes injectées par Epic Games dans Fortnite, on peut penser que Rocket League gagnera en ambition — et en prize pool. C’est en tout cas ce que suggère le studio, qui s’attend à un « avenir passionnant » dans l’eSport. 

À l’arrivée, Epic Games frappe un grand coup en ajoutant Rocket League à son catalogue. De son coté, Psyonix est récompensé pour son long soutien accordé au jeu alors qu’il aurait simplement pu développer une suite.

Partager sur les réseaux sociaux