Netflix estime être pour l'instant battu par le succès de Fortnite.

HBO a dû prendre un petit coup sur la tête en parcourant la note de Netflix envoyée aux investisseurs le 17 janvier 2019, consécutive à la publication des chiffres du quatrième trimestre de l’année 2018. On peut y lire : « On est plus en concurrence avec Fortnite (et on perd actuellement contre eux) qu’avec HBO »

Pour les pontes de Netflix, le phénomène d’Epic Games, qui a rapporté des milliards de dollars ces douze derniers mois, serait donc un plus grand rival que ses concurrents directs. On peut en tirer deux enseignements : un, Netflix assume son statut de roi sur son marché ; deux, il ne prend pas Fortnite à la légère.

Fortnite // Source : Epic Games

139 millions versus 200 millions

Netflix (139 millions d’abonnés, contre 142 millions pour HBO selon Bloomberg) et Fortnite (200 millions de joueurs) ne visent pas tout à fait le même public. Mais toujours est-il qu’ils se partagent une frange de la population, notamment les jeunes. Et quand ces derniers jouent à Fortnite (gratuit, rappelons-le), ils n’ont pas le temps de regarder une série ou un film sur Netflix. Par ricochet : l’argent qu’ils dépensent pour acheter des tenues dans leur jeu préféré ne peut plus être investi dans un abonnement mensuel. En prime, Fortnite est disponible sur des appareils compatibles avec Netflix (PS4, Xbox One, PC, iOS et Android), ce qui accroit la cannibalisation.

C’est sans doute pour cette raison que Netflix essaie de rendre son service plus interactif — avec Black Mirror : Bandersnatch — et toujours plus fourni en contenus originaux visant divers âges (la série Sex Education, par exemple). « On ne se focalise pas sur Disney+, Amazon et les autres, mais sur la manière dont nous pouvons améliorer l’expérience de nos abonnés », confie le géant. 

On peut aussi considérer le fait que les joueurs de Fortnite, qui sont jeunes, habitent encore chez leurs parents et profitent donc de leur compte Netflix.

Aujourd’hui, la popularité de Fortnite, et l’addiction qui va avec pour certains, contamine d’autres sphères. Outre Netflix qui en fait désormais son principal rival, un entraîneur de NBA a récemment soufflé que le titre de Epic Games constituait un adversaire plus coriace que l’une des meilleures équipes de son championnatFortnite est plus que jamais le produit culturel à abattre en 2019.

Crédit photo de la une : Netflix

Partager sur les réseaux sociaux