Après avoir annoncé la mise en place d'une équipe parisienne pour l'Overwatch League, ce sont désormais les membres de cette équipe qui sont dévoilés.

Pour la deuxième saison de la Ligue Overwatch, qui commencera le 14 février 2019, il faudra compter sur Paris. La capitale française est en effet devenue la deuxième ville européenne a avoir sa propre équipe, après Londres. Elle évoluera au sein de la division Atlantique, avec la capitale britannique et huit villes nord-américaines. Cependant, on ne connaissait pas encore son effectif.

Celui-ci a été dévoilé ce mardi 23 octobre et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a des recrues de choix.

On compte non seulement plusieurs Français parmi les joueurs, mais en plus l’équipe est entièrement composée de membres européens. Une politique de recrutement qui tranche avec l’équipe londonienne, London Spitfire, qui ne compte que des Sud-Coréens dans ses rangs — ce qui lui a peut-être permis de remporter la première édition de l’Overwatch League.

Des Français dans l’équipe

La recrue française la plus remarquable est indéniablement Terence « SoOn » Tarlier, qui évoluait jusqu’à présent dans l’équipe américaine Los Angeles Valiant — et à qui il a fait indirectement ses adieux sur Twitter. Celui-ci est bien connu en France, car il fait partie de l’équipe de France d’Overwatch, comme en 2017. Son équipe américaine s’est même hissée jusqu’en demi-finales lors de la première saison.

À ses côtés, il pourra compter sur Nicolas « NiCOgdh » Moret, qui a remporté avec son équipe Eagle Gaming la deuxième saison des Overwatch Contenders en Europe, qui est en quelque sorte la deuxième division d’Overwatch. NiCO connaît par ailleurs aussi très bien l’équipe de France, puisqu’il en est membre cette année encore, ainsi que SoOn, avec qui il a longtemps joué dans leur équipe commune, Rogue.

Deux autres Français sont dans l’équipe parisienne : Benjamin « BenBest » Dieulafait, qui est actuellement dans l’équipe de France 2018, ainsi que Damien « HyP » Souville. Il est à noter que ce dernier avait candidaté pour entrer dans l’équipe nationale, mais il n’a pas été retenu au terme du processus de sélection. Les deux hommes se sont toutefois remarquer par un beau parcours dans des événements mineurs.

Les cinq autres places sont prises par le Russe George « ShaDowBurn » Gushcha, l’Islandais Finnbjörn « Finnsi » Jonasson, le Britannique Harrison « Kruise » Pond, le Finlandais Roni « LhCloudy » Tiihonen et le Polonais Karol « Danye » Szcześniak. Certains sont membres de leur équipe nationale ou évoluent en Overwatch League ou en Overwatch Contenders.

OWL Paris overwatch
La bannière de l’équipe parisienne. // Source : Paris OWL

Concernant la répartition des rôles, BenBest, LhCloudy et Finnsi joueront principalement des tanks (c’est-à-dire qu’ils devront prendre des dégâts à la place de leurs alliés et tenir le front). Kruise  et HyP seront des soigneurs. Tous les autres seront chargés de faire des dégâts à l’adversaire. Bien sûr, ces rôles seront amenés à évoluer pendant une partie selon la résistance qui sera opposée.

Quant à l’encadrement, l’entraîneur est Julien « Daemon » Ducros. Ce Français est l’entraîneur de l’équipe de France et l’ancien coach adjoint de l’équipe Los Angeles Valiant. Il connaît donc déjà le coaching à très haut niveau. C’est d’ailleurs lui qui a choisi les joueurs pour l’équipe de France 2018. Le directeur général est aussi un Français, Michael « Mex » De Wit, qui a été par le passé celui de Rogue.

Dernière particularité de cette équipe : elle appartient à l’homme d’affaires américain Drew McCourt. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais son père, Frank, s’est illustré en 2016 en s’offrant… l’Olympique de Marseille. Oui, l’équipe de football  Pour le dire autrement, et en étant un brin provocateur, l’équipe parisienne d’Overwatch appartient à la même famille qui possède le club marseillais ! Comme quoi, tout arrive.

Partager sur les réseaux sociaux