Selon les informations d'ESPN, la ligue eSport d'Overwatch accueillera au moins deux nouvelles équipes la saison prochaine. Dont une basée à Paris.

La première saison de la ligue eSport d’Overwatch se conclut ce week-end avec la finale opposant les London Spitfire aux Philadelphia Fusion au Barclays Center de Brooklyn, à New York, avec un million de dollars à la clef. En coulisse, on prépare déjà la deuxième année du côté de Blizzard et nos confrères d’ESPN annonce le 27 juillet 2018 qu’une équipe française pourrait rejoindre la compétition.

Plus concrètement, le championnat professionnel d’Overwatch accueillerait une structure située à Paris et financée par McCourt Global, un groupe basé à Los Angeles qui, en France, est déjà propriétaire de l’Olympique de Marseille — un comble, il faut bien l’avouer. Toujours selon ESPN, une deuxième team chinoise, fondée par Nenking Group, viendrait aussi gonfler les rangs.

Overwatch. Blizzard

Entre deux et six nouvelles équipes

Paris et Guanghzou paveraient la voie pour l’expansion de l’Overwatch League, sachant que Blizzard aimerait davantage d’équipes situées en-dehors des États-Unis, quand bien même elles seraient financées par des structures américaines (ce serait le cas pour la capitale française). Pour la première saison, seules trois des 12 équipes engagées n’étaient pas originaires de l’Oncle Sam (Londres, Shanghai, Séoul).

Apparemment, la Ligue professionnelle aimerait vendre six places d’ici le mois prochain, facturées chacune entre 30 et 60 millions de dollars (contre 20 millions de dollars la première année). Un prix qui varie en fonction de plusieurs facteurs : le nombre d’acteurs impliqués dans l’appel d’offre, la densité de joueurs d’Overwatch et la population de la ville concernée. 

C’est en tout cas un signe que l’Overwatch League se porte très bien. En chiffres, ESPN rappelle qu’elle aurait levé plus de 200 millions de dollars en sponsoring (Intel, HP Open, Toyota, T-Mobile, Spotify…), sans compter les droits de diffusion vendus à Amazon (Twitch) et Disney (à partir des Playoffs de la saison inaugurale). 

Contacté par Numerama, Blizzard n’a pas encore répondu.

Partager sur les réseaux sociaux