Une île, 100 joueurs, de la survie, de la construction : Creative Destruction est une copie chinoise quasiment conforme du jeu phénomène Fortnite. On l'a testée.

« Un jeu qui combine le mode Battle Royal avec de la construction. Vous êtes parachuté sur une île délimitée en 13 différentes zones. Vous devez survivre au cours de ce combat à mort entre 100 joueurs. »Ce concept vous dit peut-être quelque chose ? Ce n’est pourtant pas la description officielle de Fortnite, le jeu vidéo phénomène aux 78 millions de joueurs lancé par Epic Games l’an dernier.

Il s’agit de la présentation sur Steam de Creative Destruction, un clone extrêmement bien fait, dont la popularité ne cesse de grandir.

Creative Destruction // Source : NetEase

Quand Creative Destruction s’appelait Fortcraft

Derrière ce jeu gratuit se cache NetEase, une entreprise chinoise habituée des imitations éhontées — elle a déjà été poursuivie en justice par un autre jeu de survie de ce type, PUBG.

À l’origine, Creative Destruction s’appelait Fortcraft, et il ne s’agissait que d’un jeu mobile. Il y a encore quelques mois, Fortnite n’était pas encore disponible sur Android : NetEase en avait profité pour combler ce vide et lancer sa propre version alternative du jeu.

Puis le 17 mars dernier, Fortcraft a fermé, sans donner de nouvelle, avant de réapparaître sous le nom Creative Destruction trois mois plus tardSi le lien n’est pas clairement établi — le nom de l’éditeur chinois n’est visible nulle part dans le nouveau jeu  —, le site logitheque a relevé que le nom avait bien été déposé par NetEase en avril 2018. De plus, le nom de domaine est enregistré en Chine et le code source de la page est commenté en chinois. Il est désormais aussi disponible sur iOS, et PC via un émulateur.

URL

Il s’agit en fait quasiment de la même interface et du même jeu, à quelques détails prèsCreative Destruction, dont Epic Games refuse de commenter officiellement l’existence, est une imitation extrêmement bien faite de Fortnite, au point où l’on peut s’amuser pendant des heures à en traquer les ressemblances.

Que vaut ce clone chinois de Fortnite ? On a fait le test.

Un fonctionnement et des graphismes similaire

Nous avons essayé Creative Destruction sur PC et sur iOS : la prise en main est quasiment similaire à celle du jeu officiel d’Epic Games. On incarne un avatar lambda, largué sur une île depuis une navette volante avec 99 personnages. À la fin, il n’en restera plus qu’un.

Évidemment, une tempête meurtrière (ici, il s’agit d’une tempête de neige) s’abat sur l’île après quelques minutes, ce qui force les joueurs à se rassembler dans un cercle de plus en plus petit.

Creative Destruction // Source : NetEase

La version chinoise est beaucoup moins léchée que Fortnite  : les détails sont moins précis, la map beaucoup moins nourrie… On ne peut s’empêcher de penser que l’on à affaire à une réplique un peu cheap de l’original.

Pour autant, on est immédiatement pris dans l’ambiance du jeu, fluo à souhait et volontairement addictive. Il faut explorer un maximum de régions et fouiller les maisons pour récolter des équipements : on trouve d’ailleurs le même type d’armes que dans la version américaine (fusil à pompe, mitraillette, pistolet simple, sniper), dissimulées dans des coffres ou éparpillées par terre. L’inventaire compte 7 places pour les armes ou trousses de soin, contre seulement 6 pour Fortnite.

Possibilité de basculer en FPS

À ce jour, il est possible de jouer des parties en solo (un contre 100) ou en sections (les 100 joueurs sont répartis en trois équipes).

La principale différence avec Fortnite repose sur le mode de jeu : on peut passer d’un TPS à un FPS, c’est-à-dire pouvoir aussi bien voir son personnage, que jouer à la première personne. Cette fonctionnalité permet de varier les angles de vue et offre une expérience un peu plus originale — ce qui est salutaire lorsqu’on enchaîne les parties, qui reposent sur une narration très répétitive.

Creative Destruction // Source : NetEase

Une prise en main (trop ?) facile

Ici, tout est fait pour faciliter la prise en main des nombreuses commandes, notamment via un long tuto explicatif lorsque l’on se connecte pour la première fois. On y apprend comment viser, courir, détruire le décor et construire des bâtiments à partir des matériaux récupérés. On est également accompagnés d’un petit alien, sorte de Clippy dont la seule occupation est de nous donner des conseils.

Creative Destruction // Source : NetEase

Preuve supplémentaire que le jeu veut rendre la vie facile aux utilisateurs : il existe un bouton spécial qui construit automatiquement un « cube » dans lequel le joueur peut se cacher. Pas assez de challenge pour les gamers  assidus ? Le jeu Creative Destruction compte en tout cas 150 000 fans sur sa page Facebook créée en mars 2018 — nous avons vérifié : il ne s’agit pas d’une page rachetée dont le nom aurait été modifié.

Loin des 78 millions de joueurs mensuels de Fortnite, Creative Destruction profite tout de même régulièrement de pics de connexions lors que le jeu qu’il clone est en maintenance, comme lors de mises à jour ou de maintenances entre deux saisons. Jusqu’à ce qu’Epic décide d’y mettre un terme ? Le studio n’a en tout cas pas officiellement déposé de plainte contre cette copie.

Crédit photo de la une : NetEase

Partager sur les réseaux sociaux