Bethesda, par l'intermédiaire de Pete Hines, a fait montre de son intransigeance à l'égard des partenaires qui n'autorisent pas le cross-play.

Sony finira bien par poser un genou à terre. Malgré sa position aussi confortable que méritée de leader sur le marché des consoles avec sa PlayStation 4, la firme japonaise est sous le feu des critiques en ce qui concerne sa position par rapport au cross-play. Refusant de s’ouvrir aux autres plateformes, elle pourrait bel et bien finir par se heurter à l’intransigeance de certains éditeurs. À commencer par Bethesda.

Dans une interview accordée à GameInformer le 11 août 2018, Pete Hines, vice-président du département marketing et communication, a sous-entendu que le jeu de cartes The Elder Scrolls : Legends ne sortira pas sur une plateforme qui ne respecte pas le cahier des charges. En l’occurence : la possibilité de jouer contre tout le monde et de retrouver son compte n’importe où.

The Elder Scrolls : Legends // Source : Bethesda

Zéro traitement de faveur

Bethesda ne cédera pas au traitement de faveur, surtout pas pour une expérience comme The Elder Scrolls : Legends, qui entend reproduire le succès d’Hearthstone (qui fonctionne très bien partout où il est disponible, sans aucune restriction). « La manière dont le jeu fonctionne aujourd’hui chez Apple, Google, Steam ou Bethesda.net fait que peu importe où vous achetez des choses, vous les retrouverez partout. Peu importe où vous jouez, vous rencontrerez quelqu’un d’autre qui joue au même moment. Il n’y a pas de ‘C’est plus simple à contrôler ici, ou le framerate est meilleur là’. C’est un jeu de cartes stratégique.  »

Pete Hines n’affirme pas noir sur blanc que The Elder Scrolls : Legends ne sera pas disponible sur PlayStation 4. Mais il le sous-entend sans même nommer personne, «  Nous continuons de discuter avec tous nos partenaires constructeurs. Mais ces termes sont non négociables. On ne peut pas envisager une version de Legends où vous pouvez retrouver votre progression partout et une autre où vous êtes enfermé dans un écosystème. Cela va à l’encontre de ce que le jeu aspire à être ». 

Sony pliera-t-il à cette exigence pour The Elder Scrolls : Legends alors qu’il ne l’a pas fait pour le phénomène Fortnite ? Rien n’est moins sûr, même s’il a récemment envoyé un signal positif. Bethesda, lui, entend agir avec fermeté, « C’est notre posture. C’est notre intention. Et c’est notre message. Il n’est pas spécifique à quelqu’un en particulier, mais il s’adresse à tout le monde. C’est clair à 100 %. C’est ce que nous faisons, ce dont nous avons besoin et ce que nous allons faire ». 

Partager sur les réseaux sociaux