Amazon Prime Video ne fera plus voter les internautes pour décider quelles séries le géant américain doit produire. Une manière de « rentrer dans le rang » et concurrencer les nouveaux Netflix, Facebook et Apple sur un marché devenu ultra-concurrentiel.

Amazon a décidé de mettre un terme au système qui permettait aux internautes de voter pour les séries qu’ils souhaitaient que l’entreprise produise, a annoncé Jennifer Salke, responsable d’Amazon Studios, samedi 28 juillet 2018 au cours d’une présentation devant la Television Critics Association (TCA).

«  Nous avons mis de côté le fait de faire voter le public (…) Il ne faut jamais dire ‘jamais‘, mais nous ne faisons plus ça. Désormais nous utiliserons nos propres baromètres ainsi que les données des utilisateurs.  », a-t-elle justifié.

« Transparent » // Source : Amazon Studios

« Ce qui sera produit dépend de vous »

Amazon avait mis en place un système qui le différenciait fondamentalement des autres chaînes et diffuseurs de séries américaines. Chaque année, la multinationale mettait en ligne une demi-douzaine d’épisodes « pilotes », et invitait les internautes à les visionner en ligne sur Amazon Prime Video, sa plateforme de vidéo à la demande par abonnement. Ils pouvaient ensuite les commenter et surtout voter pour leur épisode pilote préféré. Le gagnant était ensuite transformé en série : ce fut le cas pour des productions comme The Man In The High Castle, Transparent, Mozart in the Jungle.

« Ce processus prenait trop de temps pour amener les séries aux consommateurs », a précisé Albert Chang, co-responsable de la TV chez Amazon.

Le mot « pilote » désigne le premier épisode d’une série télé, qui est formaté pour donner envie de voir la suite de la série. Il fonctionne quasiment comme un mini-film (présentation des personnages, contexte, péripéties, résolution de l’intrigue, conclusion) mais est censé ouvrir des possibilités de multiples intrigues à résoudre dans des épisodes suivants.

Un modèle qui n’est plus adapté au marché actuel

Amazon avait déjà commencé, depuis 2017, à produire de plus en plus de séries sans passer par la case de la « saison des pilotes », comme Goliath, The Dangerous Book for Boys ou encore la série dérivée du Seigneur des Anneaux dont le géant du e-commerce a acquis les droits en novembre dernier. « La réalité du marché fait qu’il est très compétitif, et qu’il faut souvent faire une commande directement pour une saison entière », avait commenté à l’époque Rob Price, directeur d’Amazon Studios qui a depuis démissionné après des accusations de harcèlement sexuel.

Le paysage des séries actuel n’a plus rien à voir avec celui du début des années 2000. De nombreux nouveaux acteurs (Hulu, Netflix, Amazon, Facebook, Apple, YouTube) sont arrivés en force pour concurrencer les anciens (les Américains ABC, FOX, AMC, FX, Showtime, HBO), et ont les liquidités suffisantes pour leur chaparder tous les programmes les plus alléchants du marché. Aujourd’hui, on se bat pour les services de Shonda Rhimes (signée par Netflix), Ryan Murphy (idem), Robert Kirkman (Amazon) ou pour les droits d’une série de Spielberg (Apple), pour des contrats qui se comptent en centaines de millions de dollars.

Or les concurrents d’Amazon ne s’embêtent pas avec des pilotes : Netflix met en ligne systématiquement la saison entière d’une série originale. Apple a même commandé deux saisons d’une série avec Jennifer Aniston et Reese Witherspoon dont on ne connaît aucun détail. En face, Amazon est forcé de relever ses offres et de promettre, lui aussi, une saison complète d’une nouvelle série.

Un risque de pénaliser les séries plus confidentielles

En s’affranchissant de ce système de vote, Amazon gagne également en temps et en discrétion : plus besoin d’être forcés de produire de nombreux pilotes qui ne verront pas le jour. Plus besoin, non plus, de lancer série juste parce qu’elle a été plébiscitée par les internautes, même si les projections ne lui donnent que peu d’audience. A l’inverse, ce qui peut être bénéfique pour Amazon risque de pénaliser les petites productions indépendantes au succès confidentiel : faute d’audience suffisante, I Love Dick et One Mississipi ont récemment été annulées par la multinationale américaine.

Vous voulez savoir si  votre série américaine préférée aura une saison supplémentaire ? Numerama a lancé Annulotron, un moteur de recherche clair, instinctif et facile à utiliser, spécialement dédié aux séries américaines. Essayez-le ci-dessous en tapant le nom de la série dans la barre de recherche !

Votre série préférée a-t-elle été annulée ?

Tapez son nom dans l'Annulotron pour le savoir !

Partager sur les réseaux sociaux