PUBG Corp. a cessé ses poursuites judiciaires à l'encontre d'Epic Games, qu'il accusait d'avoir copié PUBG avec Fortnite.

Il n’y aura pas de procès entre PUBG et Fortnite. En mai dernier, PUBG Corp. avait pourtant attaqué Epic Games en justice en criant au plagiat. Quelques semaines plus tard, le studio a mis fin à son initiative pour des raisons obscures à en croire les informations partagées par Bloomberg le 27 juin 2018. Une première plainte avait été lancée en janvier dernier.

En bref, PUBG Corps. a décidé d’enterrer la hache de guerre dans une bataille qui semblait perdue d’avance. Avec le succès retentissant de PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS sur Steam, la boite de Pandore a été ouverte et le concept du Battle Royale a été repris partout (même dans les futurs Call of Duty et Battlefield).

PUBG Corp

Fin de la guerre

Le litige juridique impliquant les deux parties aurait été d’autant plus compliqué à statuer qu’Epic Games et PUBG Corp. ont plus en commun qu’on pourrait le croire. En effet, PUBG utilise le moteur Unreal Engine 4 — développé par Epic Games — et est distribué en Chine par Tencent — actionnaire principal d’Epic Games.

En parallèle, Brendan Greene, créateur de PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS, a beau clamé haut et fort que la propriété intellectuelle doit être mieux protégée, on pourra lui rappeler que le mode Battle Royale existait déjà avant. Certains moddeurs l’avaient intégré dans des jeux et H1Z1 a posé les bases. Sans parler du principe simple du chacun pour sa peau déjà vu ailleurs (exemple : le film adapté du roman Battle Royale). Peut-être que PUBG Corp. s’est rendu compte qu’il n’y avait rien à réclamer, simplement qu’il lui fallait désormais accepter la concurrence.

Partager sur les réseaux sociaux