Sans surprise, Bluehole a fini par attaquer Epic Games en justice, accusant Fortnite de plagier son PUBG.

La guerre pour le contrôle du marché des jeux Battle Royale passera par la case justice. Bluehole (PUBG) a fini par accuser Epic Games (Fortnite) d’avoir volé son concept. On peut y voir une réponse au succès phénoménal de ce dernier, qui a décollé à partir du moment où le mode a été introduit dans le jeu. Un succès dont pâtit PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS, phénomène Steam de 2017 et désormais relégué à la position de challenger face au titre préféré des plus jeunes.

Selon un article du Korea Times publié le 25 mai 2018, PUBG Corp. demande donc au tribunal de décider si, oui ou non, Fortnite a bel et bien copié PUBG.

Justice

En septembre dernier, Bluehole craignait déjà le plagiat. À l’époque, la firme coréenne partageait ses doutes face à la description officielle du mode Battle Royale de Fortnite. Dans la foulée, le papa de PUBG réclamait une meilleure protection de la propriété intellectuelle dans les jeux vidéo. À ses yeux, les similitudes étaient bien trop grandes et voilà pourquoi, en janvier, une plainte pour violation de copyright a été déposée à Séoul contre la branche coréenne d’Epic Games.

Mais jusqu’où peut aller cette affaire ? Difficile à dire. Car Epic Games et Bluehole sont partenaires : le premier fournit le moteur graphique Unreal Engine 4 au second. Ils sont aussi liés par Tencent : le conglomérat est actionnaire principal du studio américain et a signé un deal pour publier PUBG en Chine. Liés, les deux acteurs sont donc aussi les meilleurs ennemis du monde. Et Bluehole n’a pas fini de crier à la copie : le prochain Call of Duty aura un mode Battle Royale et d’autres licences fortes devraient également suivre la tendance à l’avenir.

Partager sur les réseaux sociaux