Sony a opté pour un format un peu inédit à l'occasion de son show pré-E3 2018. Avec quelques surprises en plus des quatre jeux majeurs.

Sony avait annoncé la couleur : son habituelle conférence pré-E3 était remplacée par un showcase concentré sur quatre exclusivités de poids (The Last of Us Part II, Ghost of Tsushima, Death Stranding et Spider-Man). Si on a bel et bien eu droit à ce showcase promis, il y a eu également un peu de discours avec quelques surprises de taille, vaguement expédiées.

Dès lors, on naviguait un peu entre plusieurs états durant la vidéo et ce sentiment d’avoir affaire à une forme mitigée, ni vraiment bien ni foncièrement nulle. Qu’à cela ne tienne, Sony a de quoi alimenter sa PlayStation 4 dans les mois à venir, sachant que la console entame peu à peu sa douce et lente fin.

The Last of Us Part II

On s’attendait à ce que le constructeur clôture l’affaire avec The Last of Us Part II. Il a surpris le public en envoyant le prochain titre de Naughty Dog en premier. Et la claque fut à la hauteur des espérances. Déjà, elle est graphique : cette suite est d’une beauté assez phénoménale et il s’en dégage une ambiance délétère à souhait. Une impression parachevée par l’idée que le studio entend pousser son univers au bout du bout. Que ce soit par l’intime — l’héroïne Ellie assume son homosexualité esquissée dans le DLC du premier — ou la violence des images. Le gameplay n’a pas l’air d’avoir grandement changé : il apparaît juste plus souple.

Ghost of Tsushima

Émerveillement à la Paris Games Week, où il a été officialisé. Douche froide — à relativiser — après les premières images de gameplay. On aime beaucoup la direction artistique et la gestion des effets visuels. Beaucoup moins le charisme du héros et la prise en main semblant recycler tout ce qui a été vu 1 000 fois ailleurs, de Batman : Arkham à Assassin’s Creed. On laissera quand même le bénéfice du doute à ce Ghost of Tsushima, développé par Sucker Punch (les inFAMOUS).

Death Stranding

On a toujours rien compris au prochain jeu d’Hideo Kojima, baptisé Death Stranding. Mais c’est voulu. On croit juste savoir que Norman Reedus incarnera une sorte de facteur dans un univers barré. Petite information cocorico : Léa Seydoux s’incruste au casting.

Spider-Man

Sony n’a pas peut-être pas choisi de terminer par Spider-Man au hasard. Après tout, le titre d’Insomniac Games est le seul daté des quatre (il sera disponible le 7 septembre). La séquence en donnait pour son argent : c’est fluide, très joli et ultra dynamique. Seul hic ? Le character design est horrible…

Les autres annonces

Entre ces quatre exclusivités, Sony s’est donc offert quelques annonces parfois bien senties : une bande-annonce et une date pour le remake de Resident Evil 2 (25 janvier), un teaser pour un Nioh 2 (déjà !), la découverte du nouveau titre de Remedy (Max Payne, Alan Wake) ressemblant méchamment à Quantum Break (il s’appelle Control) et une nouvelle vidéo pour Kingdom Hearts III (qui s’offre le monde de Pirates des Caraïbes et une PS4 Pro collector).

Partager sur les réseaux sociaux