Sony n’a pas cherché à cacher l’inéluctable : la PlayStation 4, qui fêtera ses cinq ans en novembre, est plus proche de la fin que du début.

Pour la première fois de sa carrière, la PlayStation 4 s’est moins vendue d’un exercice fiscal à l’autre. Et Sony ne s’attend aucunement à ce que cette tendance s’inverse. Avec bientôt 80 millions d’exemplaires vendus, la star de la génération actuelle arrive à bout de souffle, commercialement parlant. Au point que John Kodera, CEO de Sony Interactive Entertainment, évoque en toute transparence l’entrée dans la phase finale du cycle de vie. Elle se traduira par un volume de vente hardware en souffrance, compensée par « des revenus récurrents » et les ventes côté logiciel. Soit probablement de quoi tenir jusqu’à la PlayStation 5, qui devrait être annoncée durant l’E3 2019.

La PS4 commence à se faire vieille

Dans un document financier partagé tous les ans, Sony a précisé sa stratégie concernant le futur de sa division gaming. Le constructeur entend donc se focaliser sur le développement des licences exclusives, qu’elles soient déjà existantes ou à créer. Le récent succès de God of War et le catalogue à venir s’inscrivent dans cette politique. Proposer toujours plus de jeux qu’on ne trouve pas ailleurs devrait en effet aider à remplir les objectifs.

Sony entend par ailleurs augmenter sa communauté. L’entreprise ne pense pas uniquement en termes de parc installé (le nombre de PS4 vendues) mais aussi d’utilisateurs actifs — ils sont 80 millions aujourd’hui et les 100 millions sont visés. Enfin, la firme nippone veut renforcer ses revenus récurrents, passant par les services associés (musique, vidéo, TV avec PlayStation Vue) et, surtout, le PlayStation Plus. L’abonnement premium compte 34,2 millions de membres contre 26,4 un an plus tôt.

Dans le rapport officiel, on découvre en revanche que le PlayStation VR ne rencontre pas le succès attendu malgré des ventes supérieures à celles du HTC Vive et de l’Oculus Rift. « La croissance du marché de la réalité virtuelle est inférieure aux prévisions », peut-on lire. C’est désormais écrit noir sur blanc.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !