Kyle Jackson, jeune anglais de Kent, est en train de réaliser le rêve de beaucoup de jeunes : il est devenu joueur professionnel de Fortnite. À seulement treize ans.

Il paraît qu’il ne faut pas jouer à Fortnite à l’école. Mais rassurez-vous, Kyle Jackson, 13 ans et joueur professionnel, assure avoir de bonnes notes dans la plupart des matières. Ce pré-ado a réalisé un rêve partagé par beaucoup de ses camarades : devenir joueur professionnel de Fortnite, tout en réussissant ses études. Il faut dire que l’intéressé est encouragé et surveillé par ses parents, lesquels lui imposent un couvre-feu et des périodes où il n’a pas le droit de toucher une manette.

Le profil de Jackson sur Fornite

Un rêve de gosse

Kyle Jackson fait partie de l’équipe Team Secret et joue sous le pseudo Mongraal. Pour le moment, son contrat professionnel ne lui assure aucun revenu mais il obtiendra un pourcentage des gains de chaque compétition qu’il disputera. Sûr de lui, il a commencé à jouer à l’âge de huit ans pour se rendre compte quelques mois plus tard qu’il était plus doué que la moyenne. Pour autant, il tient à conserver une approche digne d’un vrai athlète : le talent, seul, ne suffit pas. Il faut du travail : « Si je fais une erreur, je vais regarder les replays pour voir ce que j’aurais pu faire de mieux pour m’améliorer les fois suivantes » confie-t-il dans une interview accordée à la BBC, datée du 29 avril 2018. 

Evidemment, la réussite de Kyle Jackson ne laisse pas ses camarades indifférents : «  Je pense qu’ils sont un peu [jaloux], jouer et voyager est un peu le rêve de tous les enfants. » Ses coéquipier, qui ont entre 17 et 21 ans, ont été surpris quand ils ont appris son âge.

Pourtant, il est loin de détenir le record du plus jeune joueur professionnel, tenu, selon le Guinness Book of World Records, par un certain Victor De Leon III, alias Lil Poison, jouait à Halo à sept ans. « C’est très rare de trouver un joueur de ce calibre à un tel âge », relève George Yao, directeur des médias pour Team Secret, avant de partager son inquiétude vis-à-vis d’une possible restriction de l’âge dans les colonnes d’ESPN. 

Partager sur les réseaux sociaux