L'heure est au bilan jeu vidéo en attendant le passage à la nouvelle année. En 2017, force est de reconnaître que les joueurs ont été plutôt gâtés.

L’année 2017 se termine tranquillement et, marquée par le lancement de la Nintendo Switch, aura donné de longues heures de plaisir aux amateurs de jeux vidéo. L’arrivée à maturité de la génération PS4-Xbox One, revigorée par le lancement de la Xbox One X, n’est pas étrangère, non plus, à la qualité des productions proposées par les éditeurs et les constructeurs.

L’heure est donc au bilan, avec notre sélection de cinq jeux ayant marqué les esprits. Il ne s’agit pas d’un classement — beaucoup trop subjectif — mais d’une liste présentant les expériences qu’il ne fallait pas louper ces derniers mois. Vous remarquerez la présence de deux titres Switch, l’un des objets technologiques que nous avons retenus en 2017.

Zelda

The Legend of Zelda : Breath of the Wild (Switch, Wii U)

La dernière aventure de Link, ô combien grandiose, exigeante et copieuse, n’a certainement pas volé son sacre lors des The Game Awards 2017.

Présent au line-up de lancement de la Switch (et disponible sur Wii U pour la forme), The Legend of Zelda : Breath of the Wild est une véritable leçon de monde ouvert, une ode à l’exploration et au plaisir de la découverte perpétuelle. Il a mis du temps à arriver mais l’attente valait le coup malgré quelques défauts techniques pardonnables.

Lire le test de The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Super Mario Odyssey (Switch)

On reste sur Nintendo Switch avec un autre héros phare du constructeur japonais, à savoir Mario. Si on a découvert qu’il n’était plus plombier depuis des lustres et qu’il martyrisait les dinosaures, le moustachu n’a rien perdu de sa superbe quand il s’agit de vendre du rêve aux joueurs.

Super Mario Odyssey, sorte de synthèse de tous les Mario sortis jusqu’à présent, balance une idée de gameplay toutes les cinq minutes. Et quand on croit que c’est fini, c’est là que ça commence vraiment. Un must.

Lire le test de Super Mario Odyssey

 Guerrilla

Horizon : Zero Dawn (PlayStation 4)

On aurait pu citer Nioh pour sa faculté un brin arrogante à regarder la série des Dark Souls presque dans les yeux. Mais on a préféré retenir la prouesse de Guerrilla Games.

Naguère à l’œuvre sur la franchise autant appréciée que critiquée Killzone, le studio s’est transcendé au moment de pondre Horizon : Zero Dawn, un monde ouvert mieux écrit que la moyenne et prenant la forme d’une vitrine technologique pour en mettre plein les yeux. Ce qui est encore plus vrai en HDR. Un beau joyau pour la PlayStation 4 (Pro).

Lire le test d’Horizon : Zero Dawn

Cuphead (Xbox One, PC)

Sous ses allures de dessin animé mignon et charmant, Cuphead cache en réalité un jeu vidéo très difficile et qui en fera criser plus d’un. Naviguant entre le boss rush, le run and gun et le shoot them up, la pépite de StudioMDHR est une pure réussite, récompensée par des chiffres de ventes ébouriffants pour une production dite indépendante (deux millions d’exemplaires).

Le jeu aura même droit à une suite : ça tombe bien, on en redemande.

Lire le test de Cuphead

Wolfenstein II : The New Colossus (PS4, Xbox One, PC)

S’il est empreint d’un classicisme assumé et d’un côté old-school qui tranche avec le genre tel qu’il est représenté actuellement, Wolfenstein II : The New Colossus parvient ni plus ni moins à réunir les sensations de jouissance d’un FPS second degré très violent et une narration racontant vraiment quelque chose.

Certes, le récit est un prétexte pour tuer des nazis à la pelle. Mais l’intrigue et la manière de la raconter sont plus fines qu’on ne pourrait le croire de prime abord.

Lire le test de Wolfenstein II : The New Colossus

Partager sur les réseaux sociaux