Blue Scuti, 13 ans, a réalisé l’impensable : faire planter Tetris. Un exploit dont seule une IA pouvait se targuer jusqu’à aujourd’hui.

« Je t’en prie, plante ! » : à mesure que les briques tombent de plus en plus rapidement, et de plus en plus n’importe comment, Blue Scuti, 13 ans, commence à perdre patience et à paniquer. Et il ne semble plus croire qu’à un miracle avant de réaliser ce qui paraissait impossible : faire planter la version NES de Tetris, paru il y a plus de 30 ans. Un moment immortalisé sur sa chaîne YouTube, dans une vidéo publiée le 2 janvier 2024. Sa performance date de quelques jours auparavant, comme on peut le voir sur la chaîne Classic Tetris (plus de 180 000 abonnés).

Blue Scuti est donc arrivé jusqu’à l’étape du « kill screen », symbolisé par un écran qui se fige et une musique qui s’arrête sur une note. Il signifie que Tetris s’est arrêté avant lui et, par conséquent, que le jeu a été battu. Au moment désiré, le jeune joueur en perd son souffle — « Je ne peux plus sentir mes mains ». Il peut vraiment être fier de sa prouesse, achevée en un peu moins de 40 minutes, car seule une IA y était parvenue avant lui. Il en profite pour accumuler une pluie de records (nombre de points, nombre de niveaux terminés…).

Il devient le premier joueur à batte Tetris // Source : Capture YouTube
Il devient le premier joueur à batte Tetris // Source : Capture YouTube

À 13 ans, il fait planter Tetris

Blue Scuti est un champion de Tetris. Pour parvenir à ses fins et réaliser ses exploits, il utilise une méthode de jeu bien particulière : le rolling, apparu en 2020. Elle permet de taper beaucoup plus rapidement sur la croix directionnelle, en faisant glisser ses doigts sur le dessous de la manette pour exercer une pression avec l’autre main (ne faites pas ça chez vous). Le rolling est jugé plus efficace que l’hypertapping (littéralement taper le plus rapidement possible sur la manette) : les meilleurs peuvent appuyer sur la croix directionnelle jusqu’à 20 fois par seconde (contre 12 pour l’hypertapping).

« Grâce à rolling, les joueuses et les joueurs peuvent en théorie jouer à l’infini… Ou tant que le jeu peut tourner », indique Classic Tetris. Bien évidemment, maîtriser cette méthode ne suffit pas. Dans une interview publiée après son exploit, Blue Scuti liste les principales difficultés rencontrées. Elles sont autant liées à la concentration après plusieurs dizaines de minutes de jeu (surtout à cause de la nervosité) qu’à la lisibilité de certains niveaux (les plus sombres, où on voit très peu les pièces). Il entend maintenant rester au sommet de la scène compétitive de Tetris, en espérant pouvoir inspirer la jeunesse.

Sachez enfin que cette belle histoire ne s’arrête pas là : Blue Scuti a perdu son père en décembre 2023. Cet exploit historique est sans doute la meilleure manière de lui rendre hommage et de le rendre fier depuis là où il est.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !