Naughty Dog a pris la décision d’annuler le développement d’un jeu multijoueur The Last of Us. Le studio va se concentrer sur des projets qu’il maîtrise vraiment.

The Last of Us Online, dont beaucoup espéraient des détails dans les mois à venir, ne sortira jamais. La mauvaise nouvelle a été officialisée par Naughty Dog dans un communiqué publié le 14 décembre. « Nous avons pris la décision difficile d’arrêter le développement de ce jeu », indique-t-il en toute sobriété. Par le passé, il y a déjà eu une expérience en ligne TLOU : The Last of Us Factions.

La genèse de The Last of Us Online avait démarré en marge de The Last of Us Part II. L’idée était de proposer une expérience multijoueur dans l’univers de la saga, avec un fort accent mis sur la narration. La popularité immense de la marque, qui a reçu une visibilité supplémentaire avec l’excellente série, devait être une motivation certaine pour rassembler des gens sur un même jeu. Mais Naughty Dog a fini par prendre conscience de l’ampleur d’un tel projet, ce qui paraît quand même étrange pour un développeur habitué à bien mener sa barque.

Ellie dans The Last of Us Part II. // Source : Naughty Dog
Ellie dans The Last of Us Part II. // Source : Naughty Dog

Naughty Dog ne voulait pas devenir un studio de jeu-service

Naughty Dog a-t-il mal anticipé les exigences qui se cachaient derrière The Last of Us Online ? C’est ce que laisse penser la transparence de l’entreprise. « En se dirigeant vers la production à temps plein, l’échelle massive de notre ambition est devenue plus claire. Pour lancer et soutenir The Last of Us Online, on aurait été dans l’obligation d’allouer toutes les ressources du studio pour les contenus d’après lancement pendant plusieurs années, ce qui aurait eu un impact sur le développement de nos autres jeux. »

De cette situation, « on avait donc deux chemins en face de nous : devenir le studio d’un seul jeu-service ou continuer de nous focaliser sur des jeux solo narratifs qui ont forgé l’héritage de Naughty Dog. »

Naughty Dog s’est rendu compte que la gestion d’un jeu-service digne de ce nom, capable de tenir dans le temps et d’attirer continuellement des millions de personnes (comme un certain Fortnite), réclame beaucoup trop de ressources. Comme l’ADN du studio se situe dans les expériences narratives à vivre seul, lancer The Last of Us Online aurait constitué un changement immense dans l’évolution du studio. L’annulation ne surprendra finalement personne si on se réfère à des indiscrétions partagées par Bloomberg en mai dernier, lesquelles faisaient mention de difficultés.

Débarrassé de The Last of Us Online, Naughty Dog compte se concentrer sur ce qu’il sait faire, notamment « une toute nouvelle expérience solo », a priori en plus de The Last of Us Part III (dont on attend toujours l’officialisation). En janvier, The Last of Us Part II Remastered sera proposé aux propriétaires d’une PS5.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !