Le Steam Deck de Valve, particulièrement apprécié par ses propriétaires, va bientôt devoir cohabiter avec un concurrent de taille, conçu par Asus. Les premiers détails sur le ROG Ally font vraiment rêver.

Le 1er avril 2023, Asus a fait une annonce à laquelle personne n’a cru au regard de la date choisie : le lancement d’une console portable baptisée ROG Ally. Dans un tweet publié deux jours plus tard, l’entreprise a été obligée de confirmer l’information : elle est bel et bien en train de travailler sur un produit susceptible de concurrencer le Steam Deck de Valve.

Asus, marque très réputée dans l’informatique et sur le marché du gaming, décrit le ROG Ally comme un moyen de « jouer à ses jeux PC en dehors de sa salle de jeux ». « ROG s’est associé à AMD pour créer une puce spéciale », précise la firme, qui ne fournit en revanche aucun détail sur la commercialisation. Quelques données techniques sont révélées par le YouTuber Dave2D, qui a pu mettre la main sur un prototype.

Asus ROG Ally // Source : YouTube Dave2D
Asus ROG Ally // Source : YouTube Dave2D

Un Steam Deck deux fois plus puissant, par Asus

Asus a envie de bousculer le Steam Deck en proposant une console bien plus performante. Ainsi, la puce conçue par AMD permettrait au ROG Ally d’être deux fois plus puissant. Cette fiche technique supérieure apparaît nécessaire pour alimenter l’écran, dont les caractéristiques font rêver.

Les détails sur l’écran du ROG Ally :

ROG AllySteam Deck
Diagonale7 pouces7 pouces
Ratio16:916:10
Définition1920×10801280×800
Luminosité500 nits400 nits
Rafraîchissement120 Hz60 Hz

L’Asus ROG Ally fera-t-il un bruit insupportable pour se refroidir, comme ce fut le cas sur les premiers Steam Deck ? Visiblement, non. La ventilation serait silencieuse, à en croire Dave2D, malgré des performances infiniment meilleures. Il a mesuré un bruit de ventilation à 20 décibels, contre 37 pour le Steam Deck. Pour le confort de jeu, c’est prometteur.

Asus ROG Ally // Source : YouTube Dave2D
Asus ROG Ally au-dessus d’un Steam Deck // Source : YouTube Dave2D

Quelques doutes subsistent

Si on se fit simplement à la fiche technique des deux rivales, alors le ROG Ally est vainqueur par KO. Néanmoins, il y a un point sur lequel la console d’Asus devra rassurer : l’interface. Le Steam Deck a l’avantage d’être pensé comme une vraie console, avec un système d’exploitation centré sur l’ergonomie et la simplicité (SteamOS, repris dans les voitures de Tesla). Il n’est pas certain qu’Asus puisse proposer une telle expérience avec son système d’exploitation basé sur Windows 11. Certes, il permettra d’accéder à toutes les plateformes de distribution (pas uniquement Steam, donc), mais au prix d’un sacrifice sur la navigation et l’optimisation. On s’attend plus à un mini PC qu’à une véritable console, ce qui n’est pas tout à fait la même chose quand on a le produit entre les mains.

Il y a aussi la question de l’autonomie. Faire tourner des jeux en 1080p avec un framerate à 120 fps, c’est bien. Mais encore faut-il être en mesure de le faire pendant très longtemps. Asus n’a rien dit sur l’autonomie, qui dépendra bien sûr des jeux et des réglages.

Enfin, il y a le prix. Le succès du Steam Deck repose en partie sur l’agressivité de Valve, qui propose sa console à partir de 419 €. Au regard des caractéristiques avancées par Asus, il est difficile d’imaginer le ROG Ally à un tarif aussi bas. Contrairement à Valve, Asus n’a pas Steam pour générer des revenus dès qu’un jeu se vend sur Steam et compenser les pertes sur le Steam Deck. Dave2D soulève quand même un point intéressant : une enseigne majeure comme BestBuy proposera le ROG Ally dans ses rayons, ce qui veut dire que le potentiel commercial est là. Mais tout dépendra du tarif, qui serait « compétitif » selon Asus.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !