Aidez Toby, le fidèle compagnon canin de Sherlock Holmes, à mener des enquêtes, et découvrez pourquoi vous devez absolument jouer aux Animaux de Baker Street, notre jeu de société de la semaine.

Toby, le chien fidèle de Sherlock Holmes, commence à se faire trop vieux pour mener à bien sa mission, consistant à aider son maître à résoudre des enquêtes. Heureusement, il peut compter sur l’aide de ses quatre meilleurs amis : Limon la grenouille, Sorbier la mésange, Acajou la souris et Calebasse la tarentule (arrivée jusqu’à Londres dans un régime de bananes).

Vous incarnez, tous ensemble, ce petit groupe d’enquêteurs à poils et à plumes, au travers des sept scénarios proposés dans la boîte. Chaque animal a ses spécificités. Acajou voit tous les indices que les autres ne remarquent pas, grâce à son sens de l’observation (et surtout ses grosses lunettes). Sorbier est rapide, agile, discret, et sait voler. Limon est affable, altruiste, et sait comment s’adresser aux autres animaux pour recueillir leur témoignage. Calebasse enfin, est la plus forte du groupe, elle répond à l’appel en cas de grabuge ou pour intimider des témoins.

Les Animaux de Baker Street
Aperçu du matériel. // Source : Iello

Chaque enquête commence par un texte d’introduction, qui met en place l’intrigue, et indique quelle face du plateau utiliser (de jour ou de nuit) et le nombre d’unités de temps dont on dispose pour la mener à bien.

Puis, on choisit tous ensemble quels lieux on souhaite visiter : l’épicier, la rue, les égouts, l’arbre dans le parc, le salon de Sherlock, etc. Chaque déplacement coûte une unité de temps. On lit ensuite la carte correspondante, puis on peut, si on le souhaite, essayer de faire interagir nos enquêteurs avec le lieu en question.

À cet effet, chaque carte dispose de plusieurs moitiés de loupes : les verres sur une carte, les poignées sur l’autre. Si deux moitiés de loupe s’assemblent parfaitement en alignant les deux cartes, on résout l’effet indiqué. Cela peut être positif si l’on a judicieusement appairé les bonnes cartes (on récupère une nouvelle carte, on avance dans l’enquête), ou négatif dans le cas contraire (on perd du temps ou l’on doit déguerpir du lieu en question).

Les Animaux de Baker Street
Les deux moitiés de loupe s’alignent-elles ? // Source : Iello

Petit à petit, on avance dans l’intrigue, on récolte des indices, on débloque de nouveaux lieux, ou on récupère des objets avec lesquels on peut interagir.

La partie se termine, soit quand on résout l’enquête, et on lit la conclusion, soit quand toutes les unités de temps ont été dépensées, et une carte nous indique alors la conséquence de cet échec.

Pourquoi jouer aux Animaux de Baker Street ?

Les Animaux de Baker Street
Source : Iello

Comme on est sympa, on vous évite de perdre davantage de votre temps à lire la suite de cet article. Pourquoi ? Parce que si vous aimez les jeux d’enquête et les jeux narratifs, vous DEVEZ absolument jouer aux Animaux de Baker Street.

Nous ne l’avons découvert qu’en toute fin d’année, et c’est dommage, car il aurait clairement eu sa place dans notre sélection des jeux à offrir à Noël. Il rentre sans peine sur le podium des meilleurs jeux de société de 2022, et grimpe directement dans le top de nos jeux d’enquête préférés.

Évidemment, le premier élément que l’on remarque sont les magnifiques illustrations du jeu, déjà mises en valeur par la boîte en elle-même. Mais, ce qui fait mouche dès les premières minutes de la première partie, et qui ne fait que se confirmer par la suite, est la remarquable justesse du travail d’écriture.

Le duo d’auteurs est parvenu à trouver l’alchimie parfaite pour cette catégorie de jeux. La première est une écrivaine à succès, auteure de nombreux romans, et ayant remporté plusieurs prix en littérature jeunesse. Le second est spécialisé dans les jeux d’enquête, et on lui doit notamment certains scénarios d’Unlock, une boîte de Sherlock Holmes Détective Conseil, et la série des Echoes.

Les Animaux de Baker Street
Nos enquêteurs à poils et à plumes. // Source : Iello

Les récits, les dialogues, les intrigues sont un régal à lire, à écouter et à suivre. La mise en situation d’animaux pourrait laisser imaginer un jeu pour enfants. Mais, à l’instar des meilleurs films d’animation (on pense à Ratatouille ou Zootopie), Les Animaux de Baker Street peut effectivement se pratiquer avec des enfants, mais convient parfaitement à un groupe d’adultes. On y décèle alors des traits d’humour, des situations cocasses, que ne soupçonnent pas les plus jeunes.

Alors, certes, c’est un jeu narratif, il y a beaucoup de lecture. Mais, la qualité est telle que ça n’en devient jamais rébarbatif. Bien au contraire. Ce jeu est la preuve qu’il n’est pas nécessaire de proposer une situation morbide pour produire un bon jeu d’enquête ni de s’encombrer de règles complexes.

Les Animaux de Baker Street
Un lieu. // Source : Iello

Bref, si vous aimez ce genre de jeux, vous devez jouer aux Animaux de Baker Street. Il s’agit, en ce qui nous concerne, d’un énorme coup de cœur, pourvu d’un seul défaut : aucune suite n’est annoncée pour le moment.

  • Les Animaux de Baker Street est un jeu de Clémentine Beauvais et David Neal
  • Illustré par Biboun
  • Édité par Iello
  • Pour 1 à 4 joueurs à partir de 10 ans
  • Pour des parties d’environ 45 minutes
  • Au prix de 35 € chez Philibert

Le verdict

Source : Iello

Les Animaux de Baker Street

Voir la fiche

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.