Ces 5 bandes dessinées de SF, issues du vivier français et parues en 2022, sont parfaites pour offrir un beau cadeau à Noël.

La bande dessinée française est aussi un vivier créatif pour la science-fiction. Nombre de créateurs et de créatrices s’illustrent avec un certain brio dans ce domaine. C’est pour cette raison que Numerama est d’ailleurs partenaire du premier prix français de la BD de SF.

Afin de continuer à mettre en valeur cet art, nous avons sélectionné quelques-uns de nos plus gros coups de cœur parmi les BD sélectionnées — celles que l’on vous recommande le plus de mettre au pied du sapin.

Renaissance

Source : Dargaud
Source : Dargaud

Il y a tout ce qu’il faut, dans Renaissance, pour un univers futuriste culte. Des aliens (Fédération des Intelligences Mammifères) qui viennent sur Terre pour sauver l’humanité de l’effondrement, une multitude d’intrigues personnelles au sein de l’histoire principale, des personnages bien construits, des dessins esthétiquement magnifiques : Fred Duval, Fred Blanchard et Emem ont concocté un vrai bijou. En plus, il y a cinq tomes (le dernier en date est sorti en 2022) ce qui empêche clairement la moindre frustration.

Renaissance est dans le haut du panier de la science-fiction française, tout genre et tout format confondu.

Le T5 est finaliste du Prix de la BD de SF 2022.

Ce que nous sommes

Source : Rue de Sèvres
Source : Rue de Sèvres

Vous connaissez Zep (Philippe Chappuis) notamment pour Titeuf, mais on lui doit aussi de nombreux one shots très réussis. Ce que nous sommes fait partie de ses meilleures créations. Dans un futur proche, les humains naissent avec un second cerveau, numérique. Il est donc facile d’assimiler des connaissances ou de vivre des expériences virtuelles hors du commun. Mais, Constant se réveille un jour, étourdi, en pleine forêt, sans souvenirs… sans son second cerveau. Il fait la rencontre de Hazel, une « marginale ».

Les dessins sont aussi épurés que superbes, les dialogues sont bien écrits, l’histoire est passionnante et comporte de nombreuses strates philosophiques intéressantes. Portée par une mise en scène très cinématographique, cette nouvelle BD de Zep est une réussite totale.

Bolchoï Arena

Source : Delcourt
Source : Delcourt

Dans cette œuvre qui a la particularité d’être à mi-chemin entre BD et manga, vous pouvez être ce que vous voulez, n’importe où dans le cosmos, en vous téléchargeant dans un monde virtuel. Évidemment, cela apporte aussi des questions politiques, éthiques. Bolchoï Arena parvient à mélanger des thèmes existentiels avec de l’action.

Les dessins et la mise en scène d’Aseyn ont autant de finesse que d’expressivité, tandis que le scénario de Boulet fait preuve d’intelligence.

Boulet et Aseyn ont produit trois tomes pour Bolchoï Arena, chez Delcourt.

Le T3 est finaliste du Prix de la BD de SF 2022.

Moon Deer

Source : Bubble
Source : Bubble

Moon Deer est un objet créatif hors du commun. D’abord, par son mode de création : c’est une BD quasi indépendante, financée par la toute jeune Bubble Éditions de manière participative (ce qui a donc limité la distribution dans les boutiques françaises, malheureusement). Ensuite, Moon Deer est une bande dessinée tout à fait singulière. On découvre un petit cerf, le dernier de son espèce, qui voyage dans l’espace pour protéger un œuf, tout en étant poursuivi par une étrange chasseresse.

La majeure partie de la BD est silencieuse, on est alors seulement porté par les dessins et leur mise en couleur sublimes. Jusqu’à une fin… surprenante.

Cette BD est finaliste du Prix de la BD de SF 2022.

Immonde

Source : Glénat
Source : Glénat

L’écologie est aussi de la partie, grâce à la BD d’Elizabeth Holleville, où l’on trouve une entreprise d’extraction de minerais radioactifs… dont les activités vont avoir des conséquences bien malheureuses.

Bien que l’intrigue soit relativement classique, l’autrice parvient à relier très intelligemment les problématiques sociales et écologiques. S’ajoute un petit côté thriller, avec une bande d’ados à la Stranger Things, qui rythme bien la BD. Il y a un soupçon d’horrifique.

On notera par ailleurs que les éditions Glénat en ont fait un très bel objet !


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Numerama : participez à notre enquête !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.