Diffusée dans de nombreux pays sur Netflix, la série d’animation Final Space va être supprimée de toutes les plateformes pour de sombres raisons d’optimisation fiscale. Un scandale pour son créateur, qui voit 5 années de création définitivement effacées.

Propriété du groupe Warner Bros. Discovery (oui, il y a un point dans le nom), la série Final Space va connaître un destin semblable à Batgirl, même si elle est diffusée depuis 2018. Dans le cadre de sa nouvelle stratégie d’économie, le groupe Warner a décidé de se débarrasser du dessin animé, afin d’obtenir une déduction fiscale. Ceci l’interdira à l’avenir de re-commercialiser la série sous n’importe quelle forme. Une situation jugée ahurissante par son créateur, mais parfaitement en phase avec les nouvelles pratiques du studio. Elle illustre bien les limites du dématérialisé et du streaming, qui n’appartiennent jamais aux consommateurs.

Final Space, une œuvre en voie en disparition

Annulée le 10 septembre 2021, la série Final Space faisait l’objet du militantisme de certains fans qui souhaitaient convaincre le studio de produire une saison 4. Qui aurait pu imaginer qu’un an plus tard, les trois précédentes saisons seraient définitivement supprimées de toutes les plateformes légales ? C’est pourtant ce qui va bientôt se produire, quand les licences actuellement valables auront expiré. La déduction fiscale (« tax write-off » en anglais) souhaitée par Warner Bros. Discovery lui en fera perdre les droits. Légalement, la série n’existera plus.

« Cinq ans de travail ont disparu. Lorsque la licence sera expirée au niveau international, Netflix la retirera, puis elle disparaîtra à jamais. Il n’y a plus de copies physiques de la S1 et de la S2, et aucune copie physique de la saison 3 n’a jamais été faite. Votre souvenir de Final Space sera la seule preuve de son existence, à moins que vous ne possédiez une copie. » déclare Olan Rogers, le créateur de la série, dans un message publié sur les réseaux sociaux le 24 septembre.

« Votre souvenir de Final Space sera la seule preuve de son existence »

Olan Rogers

Plus embêtant, le groupe Warner Bros. Discovery n’a jamais cru bon d’éditer des versions physiques de la saison 3 de la série, tandis que les deux premières saisons sont en rupture de stock depuis longtemps. Quand la licence de Final Space aura expiré, le seul moyen de trouver la série sera… le piratage.

Final Space raconte l'histoire de Gary, un astronaute, et de son ami extraterrestre. // Source : Netflix
Final Space raconte l’histoire de Gary, un astronaute, et de son ami extraterrestre (attention, cette photo s’autodétruira bientôt). // Source : Netflix

Faut-il protéger les œuvres ?

Le fait qu’une licence expire et qu’une œuvre soit retirée d’une plateforme n’a rien de nouveau. Il arrive même qu’une œuvre disparaisse longtemps, en attendant de trouver un nouveau service de SVOD. En revanche, qu’elle soit supprimée irrévocablement peut choquer. L’impossibilité pour Final Space de revenir sur un autre service un jour semble cruel pour les personnes qui ont travaillé sur le projet. D’autant plus, que rien ne permettra de vraiment supprimer certaines traces de la série du web. Cette situation est assez absurde et montre bien que le dématérialisé n’est pas l’équivalent des copies physiques, comme le monde du jeu vidéo a déjà pu le prouver. Est-on réellement le propriétaire d’un bien que l’on achète virtuellement si un studio a le droit de mettre fin à nos droits ?

En France, Final Space était diffusée sur Warner TV et Toonami, deux chaînes qui appartiennent au groupe Warner Bros. Discovery. Chez nous aussi, Final Space ne sera bientôt qu’un souvenir. Numerama a vérifié sur MyCanal : le 26 septembre, la série n’apparait plus sur Toonami.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur