Durant le Z Event qui s’est tenu ce week-end en direct sur Twitch, Emmanuel Macron a comme chaque année publié un tweet encourageant les participants du marathon et les remerciant pour leur investissement. Après deux jours passés à récolter des fonds pour l’écologie, certains streameurs ont reçu le message un peu amèrement.

Le Z Event 2022 a pris place de vendredi à dimanche 11 septembre, sur une soixantaine de chaînes Twitch, en direct depuis le Palais des Congrès de Montpellier. Tous et toutes étaient là pour lever des fonds destinés à cinq associations protégeant la planète, et ont attiré plusieurs centaines de milliers de spectateurs en direct. Vous n’y étiez pas ? Ça tombe bien, on vous a raconté ces 3 jours de Z Event en détail ce matin sur Numerama.

Chaque année, on le sait, ça va arriver : durant l’événement, Emmanuel Macron va publier un tweet pour saluer les streameurs. C’est presque devenue une tradition depuis quelques années. Cette année, toutefois, dans un contexte politique fragilisé, c’était différent.

Le tweet de Macron, reçu avec colère par certains pendant le Z Event

En fin de marathon dimanche soir, lorsque les streameurs entamaient le rush de fin pour faire gonfler la cagnotte, le Président s’est fendu de son traditionnel gazouillis saluant les participants aux Z Event, s’adressant à eux face caméra en chemise dans une courte vidéo filmée au téléphone.

Il les a remercié de s’être mobilisés avant d’annoncer officiellement l’arrivée de deux championnats majeurs d’esports sur le territoire français en 2023 et 2024, dédiés à Counter-Strike et Trackmania, comme ils en avaient discuté en juin lorsque l’Élysée avait reçu les principaux acteurs de l’esport pour une réception.

Si son intervention était, comme chaque année, attendue, voire prise en plaisanterie par certains spectateurs dans le chat, l’ambiance était légèrement différente cette fois en plateau à l’annonce de son tweet. Plusieurs vidéastes, à commencer par AngleDroit et Antoine Daniel, ont manifesté leur colère après avoir visionné la vidéo. Antoine Daniel, de son côté, critique l’instrumentalisation du ZEvent à des fins politiques : « J’en ai marre, j’ai l’impression d’être utilisé pour lui. J’ai l’impression qu’il utilise un truc auquel je participe pour parler aux jeunes, et ça me fait chier », s’est-il exclamé. « Ce n’est pas de la promotion, c’est de la propagande, on n’a pas demandé ça ! C’est à cause de gens comme lui, entre autres, qu’on fait ces évènements-là. »

« On va un peu taper du poing sur la table »

Angledroit

Au même moment sur sa chaîne, la streameuse AngleDroit a réagi : « Bah oui tu comptes sur nous, c***ard ! Évidemment ! C’est pas comme si t’avais les moyens de faire quelque chose ! » Pendant les minutes qui ont suivi, elle s’est ensuite attardée sur des problématiques d’inaction climatique, et a rappelé à sa communauté que l’écologie est un sujet politique qui ne doit pas être pris légèrement : « C’est inadmissible qu’on dépolitise l’écologie à ce point, parce que c’est leur faute à eux. […] Les gens sont prêts à faire le changement, et c’est de notre avenir dont il est question alors on va un peu taper du poing sur la table. »

Ils n’étaient pas seuls à s’insurger du soutien public du président dans un contexte où beaucoup verbalisent l’inaction du gouvernement au sujet des problématiques écologiques.

Ponce et Horty, deux autres participants, se sont également moqués du message d’Emmanuel Macron, ce qui a donné lieu à des discussions dans le chat avec leurs audiences respectives. Et c’est une bonne chose : si certains spectateurs se sont plaints de voir « de la politique débarquer » dans leur événement, le travail de sensibilisation et l’exercice de transparence auquel se sont livrés AngleDroit et Antoine Daniel est d’une importance capitale. Il est même presque aussi important que les millions d’euros récoltés.

C’est d’autant plus crucial qu’il s’agit de la première fois que des participants du Z Event s’expriment après l’intervention d’Emmanuel Macron. Le streameur politique Jean Massiet a même rédigé après coup une fausse note de McKinsey à l’attention de l’Élysée baptisée « comment bien récupérer » l’événement.

Si le message du président est attendu chaque année comme une « étape » du Z Event sur laquelle on ne s’étend généralement pas plus que ça, cette année, on en a parlé plus longtemps. Il est aussi sans de voir les participants remettent en question la proximité apparente de Macron avec l’événement : c’est aussi cela qui ouvre des débats, qui sensibilise leurs audiences (assez jeunes pour la plupart) à des mécanismes d’instrumentalisation politique et rappelle qu’en matière d’écologie. Faire de la figuration en chemise ne suffit pas à faire avancer les choses.