Quelle est la différence entre vote blanc et vote nul ? Comment sont-ils comptabilisés ? Réponse à ces questions, à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle 2022.

À chaque élection, la presse s’amuse à lister les meilleures blagues découvertes lors des dépouillements. Karim Benzema, Zinedine Zidane, Kylian Mbappé, Thomas Pesquet… Au premier tour de l’élection présidentielle 2022, les Françaises et les Français ont eu de l’imagination. Au second tour le 24 avril, on s’attend une nouvelle fois à voir des personnes choisir d’autres noms que ceux d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen. Mais est-ce tout simplement possible ? Nous nous sommes intéressés au fonctionnement de l’élection présidentielle.

Quelle est la différence entre un vote blanc et un vote nul ?

Soyons clairs, même si 100 % des 48,7 millions de Français inscrits sur les listes électorales votent Zidane, il ne deviendra pas président de la République. Le bulletin Zidane sera mis sur le côté et comptabilisé dans la catégorie « votes nuls », à ne pas confondre avec la catégorie « votes blancs ». Ces deux catégories sont décomptées séparément et leurs résultats sont annoncés distinctement par le Conseil constitutionnel, comme lors du premier tour.

Au premier tour justement, il y a eu 543 609 votes blancs et 247 151 votes nuls, sur 35 923 707 bulletins. Comment faire la différence entre les deux ?

  • Le vote blanc représente une enveloppe vide ou une feuille blanche.
  • Le vote nul représente tout le reste. Bulletin déchiré, nom rayé, blague… Il est impossible si vous votez avec une machine électronique.
Vote Benzema
Quelqu’un semble avoir confondu la présidentielle et le ballon d’or. // Source : Bruno Renoul / Twitter

Un vote nul a-t-il moins de puissance qu’un vote blanc ? Légalement, non. Au final, les pourcentages communiqués sont calculés à partir des « suffrages exprimés », ce qui exclut donc les votes blancs ET les votes nuls. Les 27,85 % d’Emmanuel Macron au premier tour ont été calculés à partir des 35 132 947 bulletins de vote valides, et non pas les 35 923 707 bulletins tout court. Ce problème de représentativité est encore aujourd’hui un sujet de débat politique. Une majorité de votes blancs/nuls lors d’une élection n’aurait aucune incidence.

Pourquoi Zidane ne peut-il pas gagner l’élection présidentielle ?

Pourquoi un bulletin comme Zinédine Zidane est-il directement déplacé vers la catégorie « votes nuls » ? Tout simplement parce que les bureaux de vote ne comptabilisent que les candidats inscrits officiellement à l’élection auprès du Conseil constitutionnel. Le champion du monde 1998, en tant que citoyen français, peut présenter sa candidature à l’élection présidentielle… mais il avait jusqu’au 4 mars 2022 pour obtenir les 500 parrainages nécessaires à sa candidature. Puisqu’il ne les a pas obtenus, un vote pour lui est équivalent à celui d’un vote pour Bob l’éponge. Impossible de savoir combien Zidane aura de votes dans la France entière, son nom ne sera comptabilisé dans aucun tableur.

Dimanche 24 avril, seules deux personnes peuvent être élues président : Emmanuel Macron ou Marine Le Pen, les deux qualifiés sur les douze candidats ayant obtenu leurs 500 parrainages. Le vote blanc ou le vote nul n’y changera rien.