Spotify hébergeait les podcasts d’Égalité et Réconciliation, le journal d’Alain Soral, multicondamné pour antisémitisme. La plateforme les a supprimés, notamment après que Numerama s’est fait l’écho de leur présence.

Les podcasts d’Égalité et Réconciliation, le site fondé par l’essayiste multicondamné pour antisémitisme Alain Soral, et ceux de Faits & Documents, ne sont désormais plus disponibles sur Spotify.

Les deux sites sont connus pour publier des contenus antisémites, et Faits & Documents est à l’origine d’une fake news transphobe sur Brigitte Macron. Ils publiaient librement depuis plusieurs mois des podcasts sur la plateforme de streaming, comme Numerama l’avait révélé dans un premier article. Spotify a supprimé les pages d’ERFM (nom de la radio d’Égalité et Réconciliation), et de Faits & Documents. Mais d’autres pages et podcasts au contenu antisémite et anti-vaccin demeurent.

Spotify connait un début d’année difficile. Depuis le départ fracassant de Neil Young de la plateforme, à cause de la présence du podcast de Joe Rogan, d’autres artistes ont choisi de migrer vers d’autres services. Les choix et actions de Spotify sont depuis particulièrement scrutés. Comme Numerama le soulignait, il est possible pour tout le monde de publier son podcast sur la plateforme — et elle n’a pas encore réussi à mettre en place un système de modération efficace.

erfm_spotify
La page podcast d’Égalité et Réconciliation // Source : Capture d’écran Numerama

Les podcasts d’Alain Soral sont supprimés

Les podcasts d’Alain Soral ont été supprimés de la plateforme le 9 février au matin, a fait savoir la directrice de la communication de Spotify France à Fact & Furious, car ils « contrevenaient à leurs conditions d’utilisation ».

Toujours selon Fact & Furious, la directrice de la communication de Spotify France a précisé que « la chaîne de Dieudonné était actuellement en cours d’écoute par l’équipe de modération » du service de streaming. Elle aurait également déclaré que les utilisateurs de Spotify ont la « possibilité de signaler tout contenu qu’ils jugent offensant ». Bien que vraie, cette phrase est tout de même à prendre avec des pincettes : comme nous l’écrivions dans notre article précédent, il n’est pas possible de signaler les podcasts directement sur l’app. Il faut que les utilisateurs se rendent sur une page externe à l’app, qui n’est pas clairement indiquée, et qui n’est qu’en anglais.

La décision de Spotify intervient plus d’une semaine après nos révélations. La chaîne des DéQodeurs, qui partage du contenu lié à la théorie du complot QAnon, était également présente sur la plateforme de streaming, mais a été supprimée très rapidement après notre signalement.

Pas de modération sur les podcasts

Il reste cependant des contenus extrêmes sur la plateforme. Les podcasts de Thierry Casasnovas, un crudivoriste anti-vaccin suspecté de dérive sectaire, sont ainsi encore disponibles, notamment son « enquête sur la vaccination » — et ce alors que les équipes de Spotify ont annoncé à Fact & Furious qu’ils avaient « déjà retiré du contenu en violation avec leur politique de modération ». Les podcasts du groupuscule d’extrême droite Action Française sont toujours en ligne, tout comme ceux de Breizh Info, un site d’extrême droite qui diffuse régulièrement des fake news.

Casasnovas_spotify
Les podcasts de Thierry Casasnovas sur le vaccin sont toujours disponibles // Source : Capture d’écran Numerama

Il existe probablement d’autres podcasts tenant des propos antisémites ou anti-vaccins disponibles sur Spotify. Depuis 2018, tout le monde peut publier gratuitement son podcast sur la plateforme. Or, il n’y a pas de système de modération efficace pour les contenus audio pour l’instant.

En 2021, la plateforme expliquait au magazine The Verge avoir recours à « des mesures de détections algorithmiques et humaines pour s’assurer que le contenu sur la plateforme respecte bien les règles ». Contacté par nos soins, Spotify n’a pas répondu à nos questions sur le nombre de modérateurs employés à la vérification des podcasts.

Les sites de streaming musical peuvent ainsi se retrouver à héberger de nombreux épisodes qui ne respectent pas leurs conditions d’utilisations, sans forcément en avoir conscience. C’était notamment le cas de Deezer, où Numerama avait aussi retrouvé le podcast du groupe des DéQodeurs. Contactée, la plateforme française nous avait indiqué avoir retiré ce contenu. Mais le podcast complotiste apparait toujours sur le site d’Apple Podcast, d’Amazon Music, et de Google Music.