Gorillas, l’un des principaux acteurs du quick commerce, a enlevé discrètement la mention des livraisons en moins de 10 min de son site. Il n’est pas le seul à l’avoir fait.

Les courses « livrées en 10 min » ont été remplacées par « les courses livrées en quelques minutes ». Sur les affiches et sur le site de Gorillas, le chiffre a disparu au profit de l’estimation. La différence peut sembler minime, mais elle est pourtant importante pour l’entreprise et tout le secteur du quick commerce.

Gorillas est l’une des nombreuses startups spécialisées dans la livraison de courses à vélo en moins d’une heure dont la popularité a explosé en 2021. Que ce soit Flink, Getir, Yango Deli, GoPuff ou encore Cajoo, toutes les entreprises du quick commerce ont levé des sommes impressionnantes en quelques mois, preuve que le secteur attire les investisseurs. Toutes promettaient la même chose : des courses livrées en 10 ou 15 minutes. Que Gorillas, l’un des leaders du secteur, change sa communication sur le sujet n’est pas un fait anodin.

Gorillas_minutes
Gorillas a changé sa promesse de vente sur son site // Source : Capture d’écran Numerama

Pourquoi le revirement de Gorillas est important

Les entreprises du quick commerce ont bâti leur succès impressionnant en promettant de faire des livraisons très rapidement. Pour tenir cet engagement, les startups ont recours à des dark stores, de petits entrepôts qui n’accueillent pas de clientèle, installés à des endroits stratégiques dans les villes. À Paris, Gorillas possède ainsi 12 dark stores — et elle se base sur ces entrepôts pour garantir une livraison rapide à vélo électrique.

Seulement, comme nous avons pu nous en apercevoir en travaillant comme livreuse chez Gorillas le temps d’un week-end, même en installant des dark stores partout en ville et en fournissant des vélos rapides, il est très dur voire impossible de tenir cet engagement. Dans une enquête (en deux parties), nous montrions que la préparation des commandes, le trajet à vélo, le fait de se garer et d’apporter les sacs de courses directement devant la porte des clients prenait en général plutôt 15 ou 20 minutes.

Numerama a interrogé Gorillas sur la raison de ce changement. Nous n’avons pas encore reçu de réponse de leur part, mais mettrons à jour cet article dès que nous aurons plus détails. Le fait que Gorillas ait changé sa présentation marque en tout cas un changement important dans leur stratégie. Cela montre que la promesse de livrer des courses en moins de 10 minutes n’est pas forcément tenable sur le long terme. Gorillas n’est de plus pas la seule société à avoir opéré ce changement : certains de ses concurrents ont également modifié leur devise.

Getir, GoPuff, Cajoo, et Zapp affichent désormais la mention « en quelques minutes » sur leurs sites. Seules Dija et Flink mettent toujours en avant les « courses livrées en 10 min » sur leur page de présentation.

Ce revirement ne marque cependant pas la fin du quick commerce. Les entreprises ne vont pas changer de business model, ni leur activité. Les livreurs à vélos seront peut-être moins soumis au stress, et les clients devront attendre un peu plus longtemps, mais les conditions de travail resteront certainement les mêmes.