La carte d’électeur n’est pas indispensable pour voter aux élections législatives. Il est possible de présenter un autre document officiel, comme la carte d’identité. Mais pour éviter d’éventuelles frictions, même vaut l’avoir le jour J.

Le premier tour des élections législatives de 2022 est programmé le 12 juin, suivi du second tour le 21 juin. Il est encore temps de faire une procuration si, vous n’allez pas prendre part au scrutin. Tout comme il est encore temps de consulter les programmes des candidats. Vérifiez également que vous avez tout le nécessaire pour le bureau de vote. Mais à ce propos…

Faut-il la carte d’électeur pour voter ?

Il s’avère que ni l’une ni l’autre ne sont obligatoires. Il faut certes présenter une pièce d’identité lorsque vous passez devant les membres du bureau de vote, mais ce peut-être un autre document. Quant à la carte d’électeur, elle n’est pas indispensable pour voter — même s’il est conseillé de l’avoir pour éviter la moindre friction au moment de son passage.

Le caractère optionnel de la carte électorale est confirmé par le ministère de l’Intérieur.

Ainsi, s’il est « recommandé de présenter votre carte électorale au moment du vote », un électeur peut quand même voter sans, par exemple s’il l’a perdue. Il faut alors présenter une pièce d’identité. Il peut toutefois être judicieux de vérifier où cette carte se trouve avant, quitte à demander une attestation d’inscription sur les listes électorales à la mairie.

Nouvelle carte électorale en 2022. // Source : Ministère de l'intérieur
Nouvelle carte électorale en 2022. // Source : Ministère de l’intérieur

La carte d’électeur est effectivement un document prouvant l’inscription sur la liste électorale de la commune. Elle contient diverses informations (nom, prénom, adresse du domicile, date de naissance, numéro d’électeur, lieu du bureau de vote), que l’on retrouve sous forme écrite, mais aussi désormais un QR Code qui pointe simplement vers un site officiel.

Quelle pièce d’identité est acceptée pour voter ?

Quant aux documents que l’on peut présenter en guise de pièce d’identité, il y a bien sûr la carte d’identité (dont la toute nouvelle carte nationale d’identité électronique), mais le ministère de l’Intérieur rappelle dans plusieurs fiches dédiées que bien d’autres documents sont admis, comme le passeport, la carte vitale avec photo, le permis de conduire et certaines autres pièces plus spécifiques.

Attention : l’acceptation de certains documents nécessite de satisfaire quelques préalables. Par exemple, le passeport doit être valide ou périmé depuis moins de cinq ans. Quant au permis de conduire, il doit être en cours de validité. Il existe aussi des documents à produire dans le cas d’un ressortissant européen (qui ne peut voter qu’aux municipales et aux européennes).

CNIe carte nationale d'identité électronique
La carte nationale d’identité électronique, en cours de déploiement, est bien sûr acceptée, comme plusieurs autres pièces officielles. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !