Une fonctionnalité accessible à tous les utilisateurs de Telegram permet de trouver des trafiquants de drogue en seulement quelques clics. Les arnaques sont nombreuses. Et rien n'est régulé.

« 88 % Colombian Coke, MDMA, Meth, Kush de Qualité supérieure ». En seulement quelques clics et moins d’une minute, les offres et les messages de vente de drogue abondent. Entre cannabis, cocaïne, ou encore Kétamine et LSD, le choix est large. Mais ce qui surprend vraiment, c’est que ces produits sont mis en vente sur une plateforme légale et téléchargée par plus de 700 000 personnes en France en janvier 2021 : Telegram.

L’application russe, qui est entre autres utilisée pour envoyer du revenge porn par des milliers de Français, est surtout connue pour son manque de modération. Mais ici, les messages faisant la promotion de la vente de drogues ne se retrouvent pas dans des conversations privées. Ces offres sont disponibles immédiatement, à tout le monde, grâce à une fonction proposée par Telegram : « à proximité ».

Du deal sur Telegram // Source : Numerama

Échanges de cartes de visite

La fonction « à proximité » est disponible depuis juin 2019. Elle est présentée comme une alternative aux cartes de visite (« avez-vous déjà eu du mal à retrouver vos cartes de visite lors d’une soirée à la plage ?  », demande le plus sérieusement du monde Telegram sur son site), ou une nouvelle façon de créer des discussions de groupe, le tout en fonction de l’emplacement des utilisateurs. Le principe est simple : en activant la fonctionnalité et en choisissant l’option « apparaître », vous devenez visible aux utilisateurs à proximité. Ils ne voient pas votre numéro mais votre nom, et peuvent entrer en contact avec vous et entamer la discussion – même si vous fermez l’application. Pour ne plus apparaître, il faut cocher l’option manuellement dans les paramètres de l’application.

« À proximité » permet également de créer des groupes de discussion, très simplement, qui apparaissent aux personnes à proximité (Telegram ne précise pas exactement quelle est la portée maximale du groupe, mais Numerama a pu intégrer des groupes distants de plus de 2km). Et tout le monde peut entrer, interagir, et publier des messages sur ces groupes.

« À proximité » est très simple d’utilisation, et surtout accessible à toute personne inscrite sur Telegram en quelques clics. On la trouve depuis la page d’accueil, dans les options, et elle donne immédiatement accès aux dizaines de personnes visibles sur l’application et aux groupes des environs. Il n’y a pas non plus besoin d’être « visible » soi-même pour joindre un groupe et parler avec ses membres.

MDMA et arnaques

Or, c’est dans ces groupes qu’on l’on trouve des messages concernant la vente de drogues. En seulement quelques minutes, Numerama a ainsi pu trouver plusieurs offres de la sorte, sans avoir véritablement à chercher. Nous avons inspecté une dizaine de groupes, qui pour la plupart portaient des noms qui ne laissent présager de rien : nous avons trouvé des messages proposant de la drogue dans des groupes nommés « Paris », « cantine », ou encore dans « Immobilier ».

De la vente de drogue sur Telegram // Source : Numerama

On ne trouve cependant pas que de la vente de drogue sur ces groupes : Numerama a repéré de nombreuses arnaques ou tentatives d’escroqueries. Des personnes mettent ainsi en vente des «  cartes de crédit clonées », ou proposent d’acquérir des permis de conduire à 1 euro. D’autres promettent des « plans business », dont le fonctionnement fait penser à une arnaque sur Instagram à laquelle Numerama a consacré plusieurs articles. En janvier, l’expert en cybersécurité Ahmed Hassan notait d’ailleurs sur son blog qu’il était très facile de modifier sa localisation grâce à un VPN pour toucher davantage de cibles via la fonction « À proximité » de Telegram : « De nombreux escrocs changent leur adresse pour essayer de vendre des arnaques aux bitcoins, ou encore des outils de hacking »

Pas assez de prévention

Utiliser régulièrement la fonction « à proximité » présente du reste certains risques.  Sur son blog, Ahmed Hassan soulignait ainsi qu’il est facile de trouver l’adresse des utilisateurs de Telegram utilisant la fonctionnalité. Questionné sur le sujet, Telegram a répondu à Ahmed Hassan qu’il ne s’agissait, selon eux, pas d’un problème. « Les utilisateurs de « à proximité » partagent intentionnellement leur localisation, et la visibilité est désactivée par défaut. Réussir à déterminer l’emplacement exact d’utilisateurs sous certaines conditions était attendu », a répondu Telegram.

Nous n’avons pas non plus été prévenus de l’existence du risque que notre position exacte soit retrouvée, lorsque nous nous sommes rendus visibles dans « à proximité ». Et, pendant ce court laps de temps, nous avons reçu plusieurs messages de la part d’inconnus. Se rendre visible n’est donc pas conseillé, et encore moins pour une longue période.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo