Sur le site Service-Public.fr, l'administration met à disposition un simulateur pour vérifier s'il faut un certificat médical pour faire du sport. Pratique en cette rentrée, si vous voulez découvrir une autre pratique sportive, ou pour inscrire votre enfant.

La rentrée est là et, pour beaucoup d’entre vous, la reprise du sport aussi. Et comme chaque année, c’est le même rituel : prendre rendez-vous avec votre médecin pour obtenir le précieux certificat médical. Sauf qu’en fonction de la discipline pratiquée, du type de pratique, de son état de santé et d’une éventuelle inscription antérieure, il n’est pas toujours requis de fournir un tel document — sauf s’il s’agit de la toute première inscription.

Pour y voir clair, l’État met à disposition sur le site Service-Public.fr un simulateur qui vous dit s’il faut un certificat médical pour obtenir une licence sportive. Disons-le tout net : pour les activités dites « extrêmes », les sports de combat, le rugby, certaines pratiques en compétition ou bien qui impliquent une arme, il faut généralement détenir un certificat médical, de moins d’un an, signé par votre médecin traitant.

On ne sait pas trop s’il faut un certificat médical pour le lancer de tronc d’arbre. Cela dit, c’est une discipline essentiellement écossaise.

Un certificat médical nécessaire pour certains sports

Ainsi, depuis 2016, un décret exige un certificat médical attestant de l’absence de contre-indication, chaque année, pour les sports suivants :

  • L’alpinisme ;
  • La plongée subaquatique ;
  • La spéléologie ;
  • Les sports, pratiqués en compétition, pour lesquels le combat peut prendre fin par K-O ;
  • Les sports comportant l’usage d’armes à feu ou à air comprimé ;
  • Les sports, pratiqués en compétition, impliquant des véhicules motorisés (sauf le modélisme automobile radioguidé) ;
  • Les sports impliquant un aéronef, comme le parachutisme (à l’exception de l’aéromodélisme) ;
  • Le rugby à XV, le rugby à XIII et le rugby à VII.

Faut-il un certificat médical pour la pratique du sport ?

Dans les autres cas de figure, et ils sont nombreux, un questionnaire vous est fourni pour situer votre profil : êtes-vous en possession d’une licence en cours de validité ? S’agit-il d’une licence impliquant de la compétition ? L’avez-vous renouvelée à deux reprises sans avoir besoin de fournir de certificat médical ? Selon vos réponses, des questions sur votre état de santé pourront vous être posées.

Si vous êtes déjà membre d’un club, vous savez peut-être déjà quelles sont les règles en vigueur pour se réinscrire d’une année sur l’autre — et ce qu’il convient de faire pour le certificat médical. Mais si vous optez pour un sport que vous ne connaissez pas, ou bien que vous voulez inscrire votre enfant, vous pourriez avoir besoin de renseignements selon qu’il s’agit de ping-pong, de krav maga, d’escalade, de roller derby, de tir à l’arc, de judo, d’équitation ou encore de tennis.

Notez que le service public fournit un autre outil, cette fois pour déterminer si le certificat médical est obligatoire pour faire du sport, en fonction du cadre dans lequel se déroule la pratique : dans un club affilié à une fédération sportive ou non, ou en milieu scolaire (ce dernier point concernera spécifiquement votre enfant, dans le cadre de cours d’EPS ou bien d’une pratique sportive facultative).

(mise à jour pour reformulation)

Partager sur les réseaux sociaux