Une commission américaine demande au propriétaire du forum 8chan, qui se trouve au cœur de l'actualité depuis la fusillade d'El Paso, de se présenter devant elle pour savoir quelles sont les mesures qu'il prend contre la propagation de la haine sur sa plateforme.

Jim Watkins pourrait bientôt paraître devant le congrès des États-Unis. Le propriétaire de 8chan, un forum très controversé à cause de la place qu’il laisse aux discours haineux et de son implication indirecte dans plusieurs fusillades outre-Atlantique, a en effet laissé entendre qu’il était disposé à parler aux parlementaires américains, selon un mail qu’il a partagé sur Twitter le 7 août.

Il n’est pas encore tout à fait certain si Jim Watkins se présentera effectivement devant les élus où s’il s’agira plutôt d’un échange téléphonique, comme il le laisse entendre dans son courrier. Selon une lettre officielle envoyée par la commission sur la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, ses membres préfèrent pouvoir s’adresser à lui face à face, au regard de la gravité des évènements récents.

8chan est en effet accusé d’être le point de rassemblement des suprémacistes blancs et d’avoir été la tribune médiatique de plusieurs terroristes qui ont annoncé leurs intentions juste avant de passer à l’acte. On a ainsi découvert le manifeste du tireur d’El Paso sur la plateforme (qui a fait 22 morts et 24 blessés début août). Et il ne s’agit pas d’un cas isolé.

Précédemment, les responsables de deux autres fusillades ont également publié des textes haineux sur le site juste avant de passer à l’acte. Cela a abouti aux attentats de Christchurch le 15 mars (51 morts, 49 blessés) en Nouvelle-Zélande et la fusillade de de Poway le 27 avril (1 mort, 3 blessés) aux SA. Dans chaque cas, la radicalisation des tireurs est passée par la fréquentation de 8chan.

« Les experts ont décrit 8chan comme une plate-forme amplifiant les opinions extrémistes, conduisant à la radicalisation de ses utilisateurs », écrivent les deux signataires de la lettre, les parlementaires Bennie Thompson et Mike Rogers. « Les Américains méritent de savoir ce que vous, en tant que propriétaire et exploitant, faites pour lutter contre la prolifération des contenus extrémistes sur 8chan ».

8chan
Le logo de 8chan, appelé parfois infinitechan.

8chan se défend

8chan est actuellement inaccessible. Au début du mois d’août, l’entreprise américaine Cloudflare a pris la décision de couper tout contrat commercial avec le forum, estimant qu’il n’est plus possible de traiter avec un tel « cloaque de haine ». Résultat, le site a perdu accès aux services très utiles que fournissaient la société. Et alors que 8chan croyait avoir trouvé une alternative viable, il a été stoppé net dans son élan.

Alors que des voix s’élèvent pour réclamer la disparition pure et simple de 8chan, à l’image de son fondateur, Fredrick Brennan, Jim Watkins tient à maintenir cet espace en ligne. Dans une vidéo publiée sur YouTube le 6 août, il assure que 8chan coopère avec les forces de l’ordre dès qu’elles en font la demande pour enquêter sur des messages illicites qui peuvent fleurir sur son service.

Tout en présentant ses condoléances aux familles et en chargeant la lâcheté de Cloudflare, Jim Watkins assure que son groupe respecte la loi et ne protège en aucune façon les publications illégales. « J’ai recruté une équipe qui s’occupe à temps plein répondre aux requêtes des forces de l’ordre », déclare-t-il. À ses yeux, il est très perturbant de constater que son espace puisse être neutralisé si facilement.

Jim Watkins
Jim Watkins. // Source : Waktin Xerxes

Jim Watkins suggère également que 8chan n’aurait pas été la première plateforme sur laquelle le tireur s’est rendu pour publier son message. Celui-ci aurait d’abord fleuri sur Instagram et ce serait une autre personne qui l’aurait ensuite diffusé sur le forum. Dans une réaction adressée au Guardian, Instagram déclare que c’est faux : le compte de l’intéressé était inactif depuis un an et est maintenant désactivé.

Il reste à déterminer ce qu’il adviendra de 8chan après les contacts qu’il y aura entre les parlementaires américains et Jim Watkins, mais à court terme il est apparaît évident que le propriétaire voudra remettre en ligne son espace. En matière de lutte contre les contenus haineux pourtant, sa disparition pourrait s’avérer bénéfique et il n’y aura pas forcément de regroupement ailleurs.

C’est ce que signalait le journaliste Ben Collins, le 5 août. Sur Twitter, il fait remarquer que des chercheurs de Georgia Tech, Emory et du Michigan ont voulu savoir en 2015 ce qu’il s’est passé lorsque Reddit a banni les sous-forums de haine. Il est ressorti que, dans l’ensemble, les groupes n’ont pas refait surface. Certains internautes ont cessé de participer au harcèlement sur le reste du site.

Partager sur les réseaux sociaux