Les quatre élus issus des rangs du Parti pirate siégeront dans plusieurs commissions spécialisées du Parlement européen. Tour d'horizon.

Le Parti pirate ne sera pas uniquement représenté au sein de la vice-présidence du Parlement européen : les quatre nouveaux élus issus des urnes après le scrutin du mois de mai 2019 vont également investir plusieurs commissions spécialisées pour pouvoir suivre de près un certain nombre de travaux législatifs et participer à leur élaboration avant que les textes n’arrivent en session plénière.

Marcel Kolaja

Ce Tchèque de 39 ne sera pas seulement vice-président du Parlement européen et, par conséquent, membre du Bureau. Il siégera aussi au sein de la commission IMCO (marché intérieur et de la protection des consommateurs). Il sera par ailleurs membre suppléant de la commission CULT (culture et de l’éducation). Il est enfin membre des Verts/Alliance libre européenne.

Marcel Kolaja
Marcel Kolaja. // Source : Pirátská strana

Markéta Gregorová

Également de nationalité tchèque, Markéta Gregorová, 26 ans, siégera dans la commission INTA (commerce international). Elle sera aussi membre suppléante de la commission AFET (affaires étrangères) et la sous-commission SEDE (sécurité et défense). Elle est membre des Verts/Alliance libre européenne.

Markéta Gregorová
Markéta Gregorová. // Source : Pirátská strana

Mikuláš Peksa

Troisième Tchèque à s’être fait élire sur une liste du Parti pirate, Mikuláš Peksa, 33 ans, sera dans la commission ITRE (industrie, recherche et énergie). C’est là qu’officiait l’Allemande Julia Reda, députée sortante du Parti pirate. Il sera suppléant pour les commissions CONT (contrôle budgétaire) et ECON (affaires économiques et monétaires). Il est aussi membre des Verts/Alliance libre européenne.

Mikuláš Peksa
Mikuláš Peksa. // Source : Pirátská strana

Patrick Breyer

Quant à Patrick Breyer, on le retrouvera au sein de la commission JURI (affaires juridiques) et en tant que suppléant de la commission LIBE (libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures). Il est aussi membre des Verts/Alliance libre européenne. Contrairement à ses trois collègues, il ne vient pas de République tchèque : il est Allemand et il sera le doyen de l’équipe, du haut de ses 42 ans.

Patrick Breyer
Patrick Breyer. // Source : Joachim S. Müller

Partager sur les réseaux sociaux