Un homme âgé de 33 ans a été arrêté pour avoir menacé des employés de Google. Il les accusait d'avoir injustement supprimé sa chaîne YouTube.

Dimanche 10 mars, un homme a été arrêté pour avoir menacé des employés de Google, la maison-mère de YouTube. Il les accusait d’avoir supprimé son compte et la vidéo qu’il avait publiée dessus. En réalité, raconte Buzzfeed dans un article publié mardi 12 mars, c’est sa femme qui en avait pris l’initiative.

Une vidéo jugée inquiétante par ses proches

L’homme s’appelle Kyle Long et il est âgé de 33 ans. Dimanche, il s’est rendu au siège de Google, à Mountain View. Il a menacé des employés, les accusant d’avoir supprimé son compte YouTube et la vidéo qu’il y avait publiée.

Le siège de Google. // Source : CC Flickr Shawn Collins

La vidéo était selon Buzzfeed un tutoriel pour devenir riche rapidement. Le père de Kyle Long l’a jugée « bizarre ». Il explique que son fils a des « troubles mentaux » depuis un accident de conduite qui a coûté la vie à un ami et qu’il a déjà eu des démêlés avec la justice. Il raconte que Kyle Long s’est mis en tête de rendre tout le monde millionnaire. Il pensait pouvoir résoudre tous les problèmes du monde avec ses vidéos, au point d’inquiéter ses proches.

Sa femme a finalement pris l’initiative de supprimer sa chaîne et sa vidéo. Par peur de représailles, elle a préféré dire à Kyle Long que c’était sûrement Google qui avait supprimé le contenu. L’homme a ensuite été arrêté, car il menaçait des personnes de l’entreprise.

Des menaces récurrentes

Ce type d’événement peu sembler anecdotique, mais il est en réalité révélateur d’un phénomène plus large. De nombreux vidéastes amateurs se rendent directement chez Google ou YouTube pour demander aux employés de résoudre les problèmes qu’ils rencontrent avec leur chaîne. Des employés expliquaient à Business Insider que la violence était courante.

C’est la 2e fois en l’espace d’un an qu’une personne menaçante se rend dans les locaux de Google. En avril 2018, Nasim Aghdam, une Américaine de 39 ans, avait même dépassé le stade des seules menaces. Elle s’était rendue au siège de YouTube et avait ouvert le feu. Elle accusait YouTube d’avoir injustement démonétisé et censuré ses vidéos sur le véganisme et les droits des animaux. Trois personnes avaient été blessées et Nasim Aghdam s’est suicidée suite à l’attaque. En septembre, un autre homme a été arrêté pour avoir menacé de mort des salariés de YouTube.

La sécurité a été renforcée dans la Silicon Valley pour que ce type d’histoire ne se reproduise plus. Pour YouTube qui renforce petit à petit sa modération sur les contenus problématiques ou violant les droits d’auteurs, le problème risque malheureusement de croître.

Kyle Long n’avait pas d’armes sur lui mais selon Buzzfeed, la police aurait retrouvé des battes de baseball dans le coffre de sa voiture.

Partager sur les réseaux sociaux