Certains employés masculins de Google ont été moins bien payés que les femmes en 2018. L'entreprise a choisi de ne présenter que cet exemple dans sa dernière analyse sur l'équité salariale.

En se penchant sur les disparités de salaires parmi ses employés, Google s’est aperçu que certains hommes étaient moins bien payés que les femmes, dans une division bien spécifique de l’entreprise.

L’entreprise a publié un bref communiqué concernant son étude annuelle sur l’état de l’équité salariale pour l’année passée, le 4 mars 2019. Google n’a pas mis en ligne l’étude complète et a choisi de mettre en avant un seul exemple : celles d’hommes qui recevaient moins d’argent que des femmes qui travaillaient dans le même domaine.

Cette disparité concerne un domaine professionnel particulier, celui des « ingénieurs logiciel de niveau 4 ». Au sein de cette catégorie d’employés, «  les hommes ont été choisis pour bénéficier d’un ajustement car ils recevaient moins de fonds discrétionnaires que les femmes », explique Google. Les fonds discrétionnaires sont une somme allouée pour des dépenses supplémentaires.

Des vélos Google. // Source : Public Domain Pictures (photo recadrée)

Plus de 10 000 employés ont vu leurs revenus ajustés

Google fait partie des entreprises qui paient le mieux leurs employés. La société précise qu’elle a procédé à un réajustement total de 9,7 millions de dollars pour l’année 2018, destinés à 10 677 de ses travailleurs. 91 % des employés de la firme ont été inclus dans cette dernière étude sur les disparités de salaires, « le pourcentage le plus élevé à ce jour » d’après Lauren Barbato, analyste chargée des questions de diversité et d’équité chez Google.

Les ajustements sont déterminés pour la première fois par un algorithme, qui tient compte de plusieurs facteurs, énumérés dans un très court document présentant brièvement la méthodologie de Google : les salaires et autres sources de revenus sont analysés à l’aune de « la performance, la localisation et le rôle » de chaque employé. L’objectif avancé est d’identifier les différences de revenus inexpliquées pour des personnes effectuant un travail comparable, puis d’ajuster à la hausse le revenu des employés discriminés. Comme le relève Engadget, le nombre d’hommes ayant reçu une compensation pour 2018 n’est pas précisé.

Des femmes ont été mieux payées que leurs homologues masculins chez Google. // Source : Flickr/CC/WOCinTech Chat (photo recadrée)

Des disparités plus nombreuses qu’en 2017

En 2017, Google avait dû ajuster les revenus de 228 employés, hommes et femmes, pour un total de 270 000 dollars, soit bien moins qu’en 2018. L’entreprise n’avait alors pas évoqué de disparité fondée sur le genre. Google explique avoir tenu compte des offres proposées aux nouveaux employés pour son analyse de 2018 — elles occupent 49 % de la somme totale des ajustements.

« Cette analyse élargie est la prochaine étape dans notre engagement pour rémunérer équitablement. Nous continuerons de travailler pour améliorer nos pratiques et nous assurer que Google est un bon lieu de travail pour chacun », conclut Lauren Barbato.

En 2017, Google avait été accusé à plusieurs reprises d’inégalités salariales entre les hommes et les femmes, au détriment de ces dernières. D’anciennes salariés de l’entreprise avaient décidé de poursuivre Google en justice.

À lire sur Numerama : Inégalités salariales entre les hommes et les femmes  : aux USA, Google est poursuivi

Partager sur les réseaux sociaux