Au Journal officiel est parue la nomination de Marie-Laure Denis à la tête de la CNIL, en remplacement d'Isabelle Falque-Pierrotin.

Choisie par Emmanuel Macron le 17 janvier dernier, confirmée par les parlementaires le 31, Marie-Laure Denis sera officiellement la nouvelle présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) à compter du 2 février. Les décrets portant sa nomination ont été publiés au Journal officiel ce jour.

Marie-Laure Denis remplace à ce poste Isabelle Falque-Pierrotin, que nous recevions dans notre podcast Club Internet et qui dirigeait cette autorité administrative indépendante depuis 2011 et qui a été sélectionnée par le Premier ministre Édouard Philippe pour être l’une des cinq garantes du grand débat national qui s’est ouvert il y a quelques semaines.

De facto, Marie-Laure Denis est la toute première présidente de la CNIL de l’ère-post RGPD (Règlement général sur la protection des données), qui est entré en application le 25 mai 2018. Il s’agit du nouveau cadre européen pour la gestion et la protection des données personnelles des individus se trouvant sur le Vieux Continent.

isabelle-falque-pierrotin-cnil
Isabelle Falque-Pierrotin, l’ancienne présidente de la CNIL. // Source : Mariano Bordon

À la tête de la CNIL

La CNIL est née en 1978, avec la mise en place de la loi Informatique et Libertés. Ces dispositions ont été prises en réaction par les révélations du Monde sur le projet SAFARI, qui visait à créer un fichier automatisé basé sur le numéro de sécurité sociale de l’individu et donnant accès à un ensemble d’informations le concernant.

La CNIL compte dans ses rangs plus de 200 personnes , dont un collège de parlementaires, de membres des hautes juridictions, de personnalités qualifiées, de membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et le président de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA).

Du fait de la place croissante qu’occupe l’informatique dans la société, la CNIL a vu ses moyens progresser au fil des ans. Entre 2000 et 2018, son budget a plus que triplé, passant de presque 5 millions d’euros à plus de 17,3 millions. Le gouvernement a aussi autorisé la création de nouveaux postes.

À lire sur Numerama : Qui est Marie-Laure Denis, la nouvelle présidente de la CNIL  ?

Partager sur les réseaux sociaux