Le remaniement du gouvernement a eu lieu. Dans le domaine du numérique, un changement significatif a eu lieu : le secrétaire d’État au numérique rattaché au Premier ministre n'existe plus. Mounir Mahjoubi, qui occupait ce poste, passe à Bercy.

Un an, quatre mois et vingt-huit jours. Voilà donc la durée totale pendant laquelle Mounir Mahjoubi a occupé le poste de secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé du numérique. Poste qui aujourd’hui n’existe plus : le remaniement du gouvernement, survenu mardi 16 octobre, y a mis un terme.

Pour autant, Mounir Mahjoubi ne quitte pas l’exécutif. Il est simplement déplacé dans la nouvelle équipe, en dépendant dorénavant de Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, et de Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics. L’intitulé « numérique », qui n’était pas mentionné initialement, apparaît désormais dans un décret publié au Journal officiel le 17 octobre.

Mounir Mahjoubi
Mounir Mahjoubi. // Source : Cybermalveillance GIP ACYMA

Le numérique repasse à Bercy

Ce n’est pas la première fois que la personne en charge du numérique se retrouve liée à Bercy. Par le passé, des secrétaires d’État comme Éric Besson, Fleur Pellerin ou Axelle Lemaire ont été attachés à ce ministère. Il est également arrivé qu’il soit aussi dépendant de Matignon, à l’image d’Éric Besson et de Nathalie Kosciusko-Morizet

Sur Twitter, Mounir Mahjoubi, dont la biographie indique toujours « secrétaire d’État au numérique », a réagi à cette recomposition en déclarant qu’il aura depuis Bercy « tous les moyens d’agir à la transformation de l’économie et de l’État » et qu’il va continuer son « engagement au sein du Gouvernement pour une France championne du numérique au service des humains ».

L’angle économique privilégié

La disparition du poste de secrétaire d’État au numérique rattaché au Premier ministre est en tout cas diversement appréciée. Faut-il y voir le peu de cas qu’attache le gouvernement aux enjeux du numérique ou bien le signe que ce domaine, infusant désormais dans tous les pans de la société, ne nécessite plus un poste spécifique, mais que chaque ministère s’en saisisse personnellement ?

Si Mounir Mahjoubi va très vraisemblablement poursuivre sa mission sur le numérique auprès de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin, son rattachement à Bercy peut aussi manifester l’inclinaison du gouvernement à voir ce sujet comme un enjeu économique avant tout. La veille du remaniement d’ailleurs, Mounir Mahjoubi lançait France Num, un portail numérique dédié aux TPE / PME.

À lire sur Numerama : Qui est Mounir Mahjoubi, nouveau secrétaire d’État au Numérique  ?

(mise à jour avec la publication d’un décret reprécisant le rôle de Mounir Mahjoubi)

Partager sur les réseaux sociaux