Les États-Unis viennent de vivre une nouvelle fusillade, à Jacksonville, en Floride. Celle-ci a eu lieu pendant un tournoi de jeu vidéo sur Madden NFL 19.

Le tragique se répète aux États-Unis. Constamment endeuillé par les fusillades de masse, le pays vient de connaître un nouveau drame ce dimanche 26 août : alors que se déroulait un tournoi de jeu vidéo à Jacksonville, la plus grande ville de Floride, un homme s’est mis à tirer sur les compétiteurs, en en tuant deux, avant de mettre fin à ses jours en retournant son arme contre lui.

Une catastrophe de plus dans la longue liste des tueries quotidiennes ou presque que l’Amérique connaît, du fait d’une législation très permissive qui permet d’accéder sans grande difficulté à des armes à feu. Selon le décompte opéré par une initiative cherchant à documenter la violence armée, il y a eu 234 tueries de masse aux USA, dont 31 rien que sur le mois d’août.

À notre connaissance, c’est la première fois qu’une fusillade de ce genre survient lors d’un tournoi de jeu vidéo — on avait jusqu’à présent eu droit à des massacres dans des écoles, des églises, des centres commerciaux, des cinémas, des campus, des hôtels, ou encore des discothèques, pour ne citer que quelques exemples. Certains évènements, comme Columbine ou Sandy Hook, sont même entrés dans la mémoire collective.

Les jeux vidéo étant souvent mis sur le banc des accusés à chaque fois que survient une tuerie de masse provoquée par un adolescent ou un jeune adulte, au motif que certains titres violents auraient une incidence néfaste sur le comportement individuel — ce que conteste un grand nombre d’études scientifiques –, il est à prévoir que cette accusation ressurgisse dans les médias au cours des jours à venir.

Un tournoi d’e-sport sur Madden NFL 19

Cette accusation devrait toutefois être balayée, dans la mesure où le tournoi d’e-sport dont il est question n’impliquait aucun jeu de tir : les concurrents s’affrontaient sur Madden NFL 19, un jeu de simulation de football américain édité par Electronic Arts qui met en scène les équipes de la National Football League (NFL). Il n’est nullement ici question de Call of Duty, Battlefield, GTA ou Carmageddon.

Il n’en demeure pas moins que le tireur qui a mis fin à ses jours après avoir entraîné dans la mort deux autres personnes (et blessé onze autres individus) participait au tournoi en tant que joueur. Âgé de 24 ans et originaire de Baltimore, le tireur venait de se faire battre lors d’un match. L’enquête devra déterminer comment le tueur a introduit son armement et tenir compte des failles dans la sécurité de l’évènement.

Madden NFL 19 partie
Une partie de Madden NFL 19.

Celle-ci a de toute évidence été insuffisante et incapable : il faut dire que ce n’était pas une compétition survenant dans une enceinte spéciale, dont les entrées peuvent être contrôlées et filtrées par des agents de sécurité (comme à l’entrée dans un stade ou d’une salle de concert), mais dans un bar-restaurant de la ville. Là encore, les investigations permettront d’éclairer sur les conditions d’accueil du tournoi.

Il reste désormais à observer quels effets cette tuerie aura aux USA. Sur l’amélioration du contrôle des armes à feu, il est certain qu’elle n’en aura aucune — des drames bien plus spectaculaires n’ont pas permis de faire bouger les lignes politiques sur ce dossier. Ce qui est à craindre en revanche, c’est l’émergence d’un passage à l’acte dans les tournois de jeu vidéo par mimétisme.

La compétition de Madden NFL 19 était en effet retransmise sur le net, et cela même s’il ne s’agissait que d’une phase éliminatoire. Des téléspectateurs assistant aux matchs ont d’ailleurs pu capturer quelques séquences, uniquement sonores, de la fusillade, sans voir directement la scène (la vidéo montrait une partie en cours), avant que la diffusion ne soit interrompue.

Partager sur les réseaux sociaux