Mark Zuckerberg rencontre ce mardi 22 mai à 18 heures le président du Parlement européen ainsi que les dirigeants des groupes politiques. Des échanges sur le RGPD et le scandale Cambridge Analytica sont attendus.

C’est le grand jour pour Mark Zuckerberg. C’est ce mardi 22 mai que le fondateur et président de Facebook démarre en effet sa mini-tournée européenne qui l’amènera à Bruxelles pour s’entretenir avec les dirigeants des groupes politiques au Parlement européen, puis à Paris le mercredi 23 mai, pour une rencontre avec le chef de l’État, et le jeudi 14 mai, pour le salon Viva Technology.

Son passage en Belgique sera certainement l’un des moments forts de son voyage sur le Vieux Continent — mais aussi l’un des plus explosifs.

En effet, le patron du réseau social sera sans doute interpellé sur le Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui entre en application le 25 mai — trois jours après sa visite — sur l’ensemble du territoire européen, mais aussi sur le récent scandale Cambridge Analytica — même si ce sont surtout les Américains qui ont été touchés — et sur la politique de Facebook vis-à-vis des données privées.

Alors qu’il était question au départ que la réunion entre Mark Zuckerberg et les chefs de file des partis politiques se déroule à huis clos, celle-ci sera finalement publique et diffusée en ligne. Le site communautaire américain, qui rechignait à la perspective de dépêcher son patron en Europe malgré les demandes du Vieux Continent, a donc fini par céder sur cet autre point devant la gronde des Européens.

L’évènement doit commencer à 18 heures, avec l’accueil de Mark Zuckerberg par le président du Parlement européen, Antonio Tajani. À 18h20 débutera l’échange à proprement parler entre le PDG de Facebook et les représentants des groupes politiques. Ensuite, à 19h30 doit se tenir une conférence de presse d’Antonio Tajani.

Partager sur les réseaux sociaux