Le milliardaire Mark Cuban, qui avait accusé Google de « crétinerie« , avait révélé le mois dernier que 500 millions de dollars sur les 1,65 milliards investis dans le rachat YouTube étaient bloqués par Google en garantie de ses problèmes judiciaires. Eric Schmidt, le président de Google, a nié l’information la semaine dernière. Cette semaine, la firme annonce qu’il s’agit en fait de 200 millions de dollars, soit tout de même 12,5 % du montant investi, qui sont réservés au règlement des litiges.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !