Les voix de centaines de femmes évoluant dans l'industrie cinématographique américaine viennent de s'unir grâce à l'initiative « Time's Up ». Dans une lettre publiée le 1er janvier 2018, les signataires annoncent la création d'un fonds pour lutter contre le harcèlement sexuel à Hollywood et au-delà.

En 2017, le terme « féminisme » a été élu mot de l’année par le dictionnaire américain Merriam-Webster ; sur le site, les recherches liées au sens de ce terme ont augmenté de 70 % au cours de l’année passée. Les révélations de l’affaire Weinstein ont fortement contribué à dévoiler le sexisme et le harcèlement sexuel dont sont victimes les femmes de différents milieux professionnels, conduisant en France à l’essor du mouvement « Balance Ton Porc ».

Une mise en lumière dont les répercussions continuent en 2018. Dès les premières heures de l’année, des femmes de l’industrie cinématographique américaine ont manifesté leur intention de lutter contre le harcèlement sexuel en créant un fonds de défense juridique déjà doté de 13 millions de dollars de donations.

300 signataires

Au total, ce sont 300 actrices, réalisatrices, productrices ou encore scénaristes qui se sont associées pour cette initiative nommée Time’s Up (« Le temps est venu »). Eva Longoria, Natalie Portman, Emma Stone et Reese Whiterspoon font notamment partie des centaines de femmes à avoir signé ce 1er janvier une lettre ouverte pour dénoncer les comportements sexistes dans l’industrie du cinéma.

La réalisatrice Shonda Rhimes, qui a quitté Disney pour Netflix en 2017, fait également partie du mouvement.

Time’s Up

Un fonds destiné aux femmes défavorisées

Le fonds est destiné aux femmes les plus défavorisées et exposées à un risque de harcèlement sexuel, à Hollywood, mais aussi dans les domaines de l’hôtellerie, de la restauration ou dans le secteur médical.

Par ailleurs, l’initiative vise à pénaliser les entreprises qui ne luttent pas contre les comportements de harcèlement, ou qui cherchent à faire taire les victimes. L’objectif est également de pousser vers davantage de parité dans les studios et les agences.

Les lanceuses de l’initiative invitent les femmes qui fouleront le tapis rouge des Golden Globes à porter du noir, et à profiter de l’événement pour évoquer la problématique du harcèlement sexuel. La prestigieuse cérémonie se tiendra en effet le 7 janvier prochain.

Partager sur les réseaux sociaux