Les photographies utilisant des licences alternatives sont rares. Alors que Flickr a récemment accueilli son six milliardième cliché, le site web ne compte que 3,2 % de photos sous licence Creative Commons. Cela représente néanmoins plus de 194 millions de fichiers.

Jeudi dernier, Flickr a annoncé sur son blog la réception de la six milliardième photographie sur le site de partage de photos, un peu plus d’un an après avoir reçu la cinq milliardième en septembre 2010. Le cliché, qui met en scène une plante Crocoscmia de la famille des Iridaceae, a été prise lundi à l’aide d’un Panasonic Lumix DMC-LX3 et ajoutée le même jour sur le service d’hébergement.

Comme pour de nombreuses autres images envoyées sur Flickr, le photographe à l’origine du six milliardième cliché a opté pour une licence restrictive (© Tous droits réservés) pour encadrer sa diffusion. Comme nous l’avions déjà fait remarquer il y a deux ans lors de la publication de la quatre milliardième photo, les licences alternatives ont toujours autant de mal à se faire connaître du grand public.

Deux ans après, le constat est identique. Les fichiers utilisant les licences Creative Commons sont toujours ultra-minoritaires sur Flickr, puisque seuls 3,2 % des clichés ne limitent pas les droits des utilisateurs. Selon la page dédiée à la licence, il y a aujourd’hui 194 726 276 millions de photos concernées. En 2009, le site ne comptait « que 123 millions d’images sous Creative Commons. C’est une différence d’environ 71 millions.

Hormis la licence restrictive, les deux licences les plus populaires sur Flickr sont le contrat BY-NC-ND (Licence Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification), utilisé par plus de 56,5 millions de clichés, et le contrat BY-NC-SA (Licence Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Partage selon les Conditions Initiales), placé sur 56,2 millions de photos. La licence la moins courante est le contrat BY-ND (Licence Paternité – Pas de modification), avec 9,8 millions de fichiers concernés.

Les images ayant permis à Flickr de passer le cap des deux milliards, trois milliards et quatre milliards sont également protégées par une licence restrictive. Mais ce n’est pas le cas de la cinq milliardième photo, qui est sous licence Creative Commons BY-SA (Licence Paternité – Partage selon les Conditions Initiales). Peut-être que la sept milliardième optera aussi pour une licence alternative ?

Et vous, comment diffusez-vous vos photographies sur le net ?

(photo : BY-NC-SA Seja criativo )

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !