Comme d’autres entreprises, Microsoft réduit sa masse salariale : 10 000 personnes vont être renvoyées dans les semaines à venir, a-t-on appris le 18 janvier 2023.

Il était attendu depuis plusieurs jours. Finalement, le plan social de Microsoft a été annoncé le 18 janvier 2023 dans un billet de blog rédigé par Satya Nadella lui-même. Le PDG du géant des logiciels confirme le licenciement de 10 000 personnes à court terme. Cette réduction de la masse salariale, évaluée à 5 % de l’ensemble des employés, s’effectuera jusqu’au troisième trimestre.

L’annonce faite par Microsoft rejoint les autres plans de grande ampleur qui ont touché le secteur de la high tech durant les derniers mois. Chez Facebook (Meta), ce sont 11 000 personnes qui ont été renvoyées. Snapchat a perdu 20 % de ses effectifs. Twitter, 50 %. Salesforce a remercié plusieurs centaines de salariés. Lyft aussi. Et, Amazon a fermé 10 000 postes.

Satya Nadella  // Source : Flickr/Heisenberg Media
Satya Nadella, patron de Microsoft. // Source : Flickr/Heisenberg Media

Comme pour les autres groupes, Microsoft avance les mêmes arguments justifiant cette contraction du personnel. À savoir, les perturbations causées par la pandémie (et les besoins accrus en « numérique » qui ont découlé de la crise du covid), la récession déjà présente dans certains pays ou anticipée, mais aussi la nécessité de réorienter l’entreprise selon les tendances émergentes.

Microsoft met le cap sur l’IA

Cette réduction des effectifs n’est toutefois pas associée à un arrêt au niveau des embauches. « Il est important de noter que si nous éliminons des rôles dans certains domaines, nous continuerons à embaucher dans des domaines stratégiques clés », prévient Satya Nadella. Parmi eux, il y a tout ce qui a trait à l’intelligence artificielle, la nouvelle frontière de la tech.

« La prochaine grande vague informatique est en train de naître grâce aux progrès de l’IA, car nous transformons les modèles les plus avancés du monde en une nouvelle plateforme informatique », a-t-il ajouté. À titre d’exemple, Microsoft suit de très près les avancées d’OpenAI, société dans laquelle elle a investi : c’est elle qui est à l’origine de DALL-E, ChatGPT, GPT-3 et GPT-4.

Au niveau mondial, Microsoft compte 221 000 employés dont une bonne majorité aux États-Unis (122 000).


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.