Un bot rencontre un succès inattendu sur Twitter en ce début octobre 2022. « De gauche ou de droite » permet de trancher un débat éternel : quelles sont les activités de droite, et lesquelles sont de gauche.

Tout est parti d’une blague. « Mes amis jouaient souvent à se dire si tel objet ou telle activité était de droite ou de gauche », explique au téléphone en rigolant Théo Delemazure. « Est-ce qu’une bière Heineken est de droite ? Est-ce qu’une bière Kronenbourg est de gauche ? Ce genre de question. »

C’est en partant de ce jeu que le doctorant en informatique a eu l’idée de créer De gauche ou de droite, un bot Twitter et un site qui ont connu un succès record en ce début octobre 2022. L’idée est simple : demander à une intelligence artificielle ce qui est classé à gauche de l’échiquier politique, et ce qui est à droite. Le bot Twitter a connu un succès qui a dépassé toutes les attentes de Théo.

Le bot « De gauche ou de droite » est basé sur l’IA GPT3

Théo Delemazure s’est servi de GPT3 comme intelligence artificielle. GPT3, développée par OpenAI, est une IA bien connue des développeurs. Elle est spécialisée dans la génération de texte. Elle a été réutilisée pour de nombreux projets, de la création d’articles de presse à Dall-E, un générateur d’images dont le code est fondé sur celui de GPT3 — et maintenant, dans le projet de Théo.

On a finalement la réponse : la Heineken, c'est de droite // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure
On a finalement la réponse : la Heineken, c’est de droite. // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure
Et la Kronenbourg, c'est de gauche // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure
Et la Kronenbourg, c’est de gauche. // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure

« L’IA se base sur un texte pour le compléter, explique-t-il à Numerama. Moi, j’ai rajouté une couche pour qu’elle comprenne que l’on attend d’elle qu’elle dise ce qui est de gauche ou de droite ». Pour arriver à ce résultat, Théo Delemazure a tout d’abord donné 30 exemples à GPT3 afin qu’elle comprenne ce qui était attendu d’elle. « J’ai mis des exemples très consensuels, par exemple ‘Nicolas Sarkozy, c’est de droite’, ‘François Hollande, c’est de gauche’, ‘la France, c’est de droite et de gauche’, etc. »

En plus de ces exemples, l’IA se base surtout sur ce qu’elle trouve sur Internet pour fournir des réponses. « Le calibrage a été fait par GPT3, qui se sert de ce qu’il a lu sur Internet pour donner sa réponse, indique Théo. C’est vraiment ça qui permet à l’IA de dire ce qui est de gauche ou de droite, pas mes exemples à moi ». Et, ce calibrage marche : dès les premiers essais, Théo est bluffé par les réponses de l’IA. « Dans 95 % des cas, c’était la réponse à laquelle on s’attendait donc ça marchait vraiment bien. »

Tellement bien, qu’il prend vite la décision de mettre à disposition l’IA sur un site, et d’en faire un bot Twitter. Rapidement, le jeu devient extrêmement populaire. Le bot et le site se retrouvent submergés sous les demandes de curieux, voulant savoir si le football, la raclette ou encore leur prénom sont de droite ou de gauche (spoiler : le football et la raclette sont de gauche, d’après l’IA).

La France, c'est un peu des deux côtés // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure
La France, c’est un peu des deux. // Source : De gauche ou de droite / Théo Delemazure

Le 4 octobre, en quelques heures, des milliers de personnes ont débarqué sur son site, et plus de 700 000 requêtes ont été lancées — les personnalités les plus recherchées sont Emmanuel Macron et Fabien Roussel. « C’est devenu très vite hors de contrôle », en rigole aujourd’hui Théo. « Là, je suis moins stressé qu’hier, mais les serveurs sont toujours autant sous-pression. Je viens d’appeler mon hébergeur pour trouver une solution, normalement, ça marche beaucoup mieux là. »

Le succès ne s’est toujours pas démenti : quelques jours après les débuts du bot Twitter, le site indique encore régulièrement que de trop nombreuses requêtes sont envoyées. Théo ne compte en tout cas pas couper court au succès : il va pour l’instant continuer d’héberger le site, et apporter aux internautes la réponse à toutes leurs questions concernant la droite et la gauche. (Et pour répondre à la question posée dans le titre : le vin, c’est de droite.)