La chaîne Twitch de Samuel Etienne a été bannie pendant 24 heures, simplement parce que l’animateur et streameur a osé montrer, une fraction de seconde, un article de Libération illustré par un couple nu.

Twitch peut être très réactif en matière de modération, cela dépend juste des sujets. Alors que la plateforme peine à protéger les streameurs victimes de cyberharcèlement, la moindre occurrence de nudité est, quant à elle, sévèrement punie, même lorsque la décision est parfaitement absurde.

L’animateur Samuel Etienne, qui est devenu en quelques mois l’un des streameurs français les plus appréciés de Twitch, en a fait les frais à nouveau ce 25 août 2022, comme il l’a rapporté sur son compte Twitter. Le quinquagénaire a vu sa chaîne bannie pendant 24 heures pour avoir… montré à ses spectateurs un article de la version papier du journal Libération.

Banni pour avoir montré un article d’un grand quotidien français

L’article s’intitule Contraception masculine: les femmes hésitent à laisser les hommes prendre la main, et complète un dossier réservé à la thématique d’un renversement de la charge du contrôle reproductif afin de responsabiliser les hommes. Samuel Etienne fait partie des signataires d’un appel à mieux développer les travaux autour de la contraception masculine afin que les options soient plus nombreuses et faciles d’accès.

samuel etienne ban liberation
La raison du bannissement de 24h de la chaîne de Samuel Etienne ? Une photo entraperçue // Source : Twitch/samueletienne

Or cet article est illustré par une photo audacieuse, très réussie : une femme nue qui grimpe sur le dos de son copain nu, lui aussi. Il faut regarder attentivement pour entrapercevoir le haut de son sexe. Mais ce centimètre de chair a suffi : les Dieux de la modération ont parlé. Ou plutôt, une modération humaine, comme l’affirme Samuel Etienne : « N’allez pas imaginer que cette modération soit l’œuvre aveugle et dépourvue d’esprit critique d’un robot, il s’agit bien d’une décision humaine (américaine plus que française, je le précise). » Interrogé par Numerama, le streameur confirme cette procédure, ayant été mis au courant par Twitch France. Cela signifierait qu’une personne a vu ou signalé le contenu en question et qu’il n’a pas été simplement détecté et signalé par l’algorithme de la plateforme : un modérateur a décidé que selon les règles de Twitch, ce bout de peau à peine montré suffit à être puni.

Dans un extrait qu’il partage, on voit d’ailleurs que lorsqu’il avait ouvert la page du quotidien en direct devant ses abonnés la veille, l’animateur se doutait que Twitch n’allait peut-être pas apprécier la photo d’illustration. On l’entend d’ailleurs gentiment ironiser : « Libération, arrêtez de mettre des gens tous nus, comment je lis cet article dans vos pages ? Après je vais me faire ban ! » Voilà qui n’a pas manqué.

La nudité ne passe pas sur Twitch

Twitch et les enjeux de modération, c’est une affaire qui dure depuis des années. La plateforme américaine est régulièrement épinglée pour son traitement arbitraire de la nudité : comme beaucoup d’autres plateformes, elle juge notamment que les tétons des hommes sont acceptables, mais pas ceux des femmes.

En octobre dernier, Samuel Etienne avait déjà été banni de Twitch, mais pour trois jours, également pour une histoire de nudité : il présentait, dans sa revue de presse, un article du Parisien dans lequel se trouvait une capture d’écran du téléfilm l’Exécution (1961), immortalisant les fesses de l’actrice Nicole Paquin — scène qui avait déjà fait scandale à l’époque.

« Nous sommes donc revenu en 1961. Twitch est une entreprise américaine et c’est sa règle qui s’applique ici. Rappelant les récentes censures par les réseaux sociaux de grands peintres, qui les avaient confondus avec de la pornographie », avait regretté à l’époque le streameur.

À l’automne 2021, Twitch avait été victime d’une fuite massive de données, ce qui avait permis de connaître précisément les règles que le service enseigne à ses modérateurs. Dans une diapo, on observait bien la règle selon laquelle « l’exposition partielle ou complète d’organes génitaux masculins ou féminins » est considérée comme de la nudité adulte et est strictement interdite.

Twitch_moderation1
Les consignes de modération sur Twitch // Source : Capture d’écran Numerama

Samuel Etienne pourra à nouveau streamer ce 26 août au soir : sa chaîne redeviendra accessible une fois les 24 heures de punition passées.