L’OSINT est une méthodologie de recherches et d’informations. Mais par où commencer pour devenir Osinter ? Voici des outils, méthodes et bonnes pratiques à connaître pour se lancer dans l’OSINT.

La méthode OSINT mobilise de plus en plus. Les réseaux sociaux ont rendu les recherches sur Internet plus aisées, par la production d’une masse de données facilement accessibles et exploitables. De telle sorte que même des profanes en informatiques peuvent s’y mettre.

Si l’OSINT est une méthodologie à la portée de tous, des communautés d’Osinters se sont créées : Osint-FR et Ozint. Tests et autres conseils pratiques sont ainsi disponibles sur des serveurs Discord éponymes dédiés. Osinters en herbe, il n’y a plus qu’à se lancer… Voici des méthodes, outils et bonnes pratiques à connaître pour se lancer dans l’OSINT.

4 méthodes pour se lancer dans l’OSINT

1. La recherche inversée

La recherche inversée est sans doute la méthode la plus évidente. On l’utilise tous lorsqu’un numéro inconnu nous appelle et qu’on cherche à en déterminer l’auteur, faisant ainsi de l’OSINT sans même le savoir. Il s’agit de retrouver l’origine d’une information, comme un numéro de téléphone… ou une photo. À l’égard de ces dernières, les journalistes sont prompts à utiliser cette méthode pour vérifier la véracité d’une information.

Quels outils sont utilisés ? Google, d’abord. En tant que moteur de recherche le plus utilisé, avec ses 8,5 milliards de requêtes par jour, il dispose d’un algorithme puissant et d’une base de données fournie permettant de répondre aux requêtes des Osinters. Si d’aventure Google devait s’avérer défaillant, d’autres moteurs de recherche peuvent lui venir en aide, comme Bing et Yandex.

2. La recherche sur les réseaux sociaux

Sans doute la méthode la plus connue et évidente avec la recherche inversée, la recherche sur les réseaux sociaux occupe une grande part du travail des Osinters. Afin de leur faciliter le travail, des plateformes comme Pipl centralisent toutes les informations disponibles sur une personne sur tous les réseaux sociaux.

3. La reconnaissance faciale

Elle peut avoir plusieurs finalités : s’assurer que votre visage n’est pas utilisé sans votre consentement, s’assurer qu’une personne était bien là où elle prétendait être… Pour ce faire, deux outils à connaître : TinEyes et PimEyes.

TinEye. // Source : Capture d'écran Numerama
TinEye. // Source : Capture d’écran Numerama

4. La recherche d’informations sur des adresses IP

L’adresse IP est le numéro identifiant un appareil connecté. Un ordinateur, un téléphone, une box Wi-Fi et même une imprimante disposent d’une adresse IP. Dès lors, les Osinters qui disposent de cette adresse et désireux de connaitre le lieu de résidence ou de commission d’une cyber-infraction peuvent avoir recours à des outils comme WhoIs Lookup.

3 bonnes pratiques d’Osinter pour se protéger

Notre empreinte numérique n’est plus neutre. Tout ce que nous faisons sur Internet laisse des traces. Nos adresses mail, nos mots de passe, nos numéros de téléphone peuvent fuiter et être rendus accessibles, plus ou moins, à tous. S’il est possible de connaitre des informations sur les autres, ceux-ci peuvent également avoir accès à un nombre colossal d’informations sur nous, si nous ne faisons pas attention.

Ainsi, pour devenir Osinter, Ronan Mouchoux, analyste de la menace cyber interrogé par Numerama, affirme d’abord qu’il faut se mettre à la place de l’attaquant. C’est la raison pour laquelle il se définit comme un « cyber profiler » et, lorsque nous lui demandons quel outil il utilise le plus, il répond : « mon cerveau ». Il s’agit surtout, selon lui, de déterminer l’information recherchée. Il convient de connaitre la destination pour savoir comment y parvenir.

Quels conseils peut-on ainsi appliquer pour protéger notre vie numérique ?

  1. La mise à jour régulière de nos appareils,
  2. Le recours à un antivirus (même gratuit, et surtout reconnu),
  3. Le recours à un gestionnaire de mots de passe.

La vie numérique suppose une hygiène pour préserver notre vie privée. À cet égard, la plateforme Cybermalveillance répertorie ces conseils et guide, pas à pas, les victimes de cyberattaques.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.