Un vol massif d’appareils photos intégrés aux radars routiers a lieu en Suède depuis plusieurs mois. Un recel de ces modèles Canon pour équiper les drones de l’armée russe n’est pas à exclure.

La Russie est-elle désespérée au point de voler des appareils photos en Suède ? C’est ce que suggère une enquête du quotidien suédois Aftonbladet publié ce 19 octobre. Ce que l’on prenait pour un ordinaire vandalisme de radar s’est transformé en une campagne de vol à l’échelle du pays entier. Plus d’une centaine d’appareils photos intégrés aux boites de contrôle – les mêmes qui vous flashent lorsque vous roulez trop vite – ont été dérobés lors des trois derniers mois.

À chaque fois, les malfaiteurs ont démonté les radars pour ne prendre que l’appareil photo. Le même modèle de Canon 8000D a été retrouvé dans les drones de surveillance russe par l’armée ukrainienne.

Un appareil photo Canon dans un drone russe Orlan démonté par l'armée ukrainienne. // Source : YouTube / infocar
Un appareil photo Canon dans un drone russe Orlan démonté par l’armée ukrainienne. // Source : YouTube / infocar

Comment en vient-on à faire ce lien ? Il y aurait eu un contact entre les autorités ukrainiennes et suédoises au sujet de ces vols. Lorsque le journaliste a interrogé les forces de polices sur le recel de Canon à l’armée russe, elles lui ont répondu être consciente « des informations qui circulent sur le lien entre les vols commis sur les routes suédoises et les drones russes de fabrication artisanale ».

« Mais nous ne sommes pas en mesure d’entrer dans les détails ou de vous parler de notre travail de renseignement » a déclaré Fredrik Hultgren-Friberg, porte-parole de la police suédoise.

Un besoin urgent de s’équiper

Les sanctions occidentales et le retrait de grands groupes du pays, a contraint l’armée russe à chercher de nombreuses alternatives pour continuer à s’équiper. Le Kremlin a récupéré les puces électroniques des laves-vaisselles et des réfrigérateurs pour les intégrer dans les missiles, tandis que des appels aux dons de drones sont organisés. Des bouteilles d’eau en plastiques sont même utilisées en guise de réservoir. Il ne serait pas étonnant que Moscou demande à récupérer des appareils photos pour ses drones.