Deux drones, ukrainien et russe, se sont volontairement entrechoqués dans le ciel du Donbass. L’appareil russe a fini dans le vide. C’est la première vidéo répertoriée où les opérateurs cherchent à directement se neutraliser dans les airs.

On est plus proche d’un « coup de tête » raté que du combat de robots. Reste-t-il que, Serhiy Prytula, star de la télé ukrainienne et à la tête d’une fondation pour aider son pays, a diffusé sur Twitter ce 13 octobre 2022 la vidéo d’un premier choc entre drones amateurs sur un front de guerre. L’activiste précise que le premier appareil, utilisé par l’armée ukrainienne, a été acheté et envoyé grâce aux dons. L’Ukrainien, comme le Russe, utilise un modèle Mavic 3 de la marque DJI dans cet extrait.

Le drone ukrainien à l’origine de la vidéo filme son équivalent, les deux s’observent, jusqu’à ce que l’opérateur russe tente de déséquilibrer son adversaire en lui fonçant dessus. Comble de l’attaque, c’est l’appareil russe qui brise ses hélices dans son assaut pour finir dans le vide. Le choc se déroule dans le ciel du Donbass, dans la banlieue de Donestk, une ville occupée par l’armée du Kremlin.

Les deux appareils servent surtout à des missions de reconnaissance, d’espionnage ou de calibrage pour une frappe de missile. Est-ce que les Russes ont tenté d’intercepter le drone ukrainien, en vain, avec un autre appareil, faute de moyens ? Il existe bien des fusils anti-drone pour brouiller la connexion avec l’opérateur, encore faut-il repérer l’appareil dans les airs.

Les DJI favoris sur le front

L’armée ukrainienne utilise depuis plusieurs années des drones amateurs et dispose même d’une unité – Aerorozdivka – spécialisée dans le détournement de ces appareils de tourisme pour les transformer en arme de guerre. L’armée russe lui a emboité le pas depuis son invasion.

Un drone ukrainien détourné pour larguer des mortiers. // Source : Aerorozdivka
Un drone ukrainien détourné pour larguer des mortiers. // Source : Aerorozdivka

Les modèles de la marque chinoise DJI, leader du secteur, sont massivement utilisés par les deux armées aujourd’hui. Même si le groupe a décidé de stopper la vente de ses produits en Russie comme en Ukraine, les deux pays parviennent toujours à se les faire livrer. Pas sûr que DJI reprenne la vidéo de l’affront pour sa promotion personnelle.