Le plafond du paiement sans contact par carte bancaire va être relevé à la mi-mai : actuellement limité à 30 euros par achat, il va passer à 50 euros, pour limiter un peu plus les risques de contamination par le virus du SARS-CoV-2 en manipulant les terminaux de paiement.

À partir de la mi-mai, il sera possible de régler des achats plus conséquents grâce au paiement sans contact, sans avoir besoin d’entrer le moindre code secret avec sa carte bancaire ou sans authentification avec un smartphone compatible. La Fédération bancaire française a annoncé le 16 avril le relèvement du plafond, qui passera de 30 à 50 euros à partir du 11 mai — délai nécessaire pour finir les mises à niveau techniques et s’assurer de la stabilité du système.

Une hausse décidée pour des raisons sanitaires

C’est la crise sanitaire causée par l’épidémie de coronavirus qui aura fini par convaincre le secteur bancaire d’assouplir l’emploi du paiement sans contact par carte bancaire : dans l’air du temps depuis quelques semaines, la hausse du paiement sans contact en une fois est perçue comme une sorte de geste barrière supplémentaire, qui permet à un individu de ne pas avoir à manipuler le terminal de paiement.

En effet, il n’y a ni besoin d’insérer sa carte bleue dans l’appareil ni besoin de presser les touches pour inscrire son code secret et le valider. Il suffit d’approcher sa CB et d’attendre le signal sonore pour finaliser le paiement. De cette façon, on évite le risque de toucher un terminal qui pourrait avoir en surface des résidus du virus SARS-CoV-2 (même si survie sur des surfaces inertes est incertaine).

Le paiement sans contact existe aussi sur les smartphones, mais son emploi est plus rare. // Source : Apple

Il est à noter que le relèvement de ce plafond concerne le paiement sans contact et sans authentification. Le sans contact avec authentification qui existe aussi sur smartphone n’est pas soumis aux mêmes limites, dans la mesure où le système de validation est différent, avec une authentification préalable. Dans ces conditions, le plafond sur smartphone correspond en fait au plafond normal d’une CB.

Si ce nouveau plafond offre plus de latitude et de confort d’utilisation pour un usager, il risque néanmoins de ne pas tout à fait correspondre à la réalité du confinement et de la nécessité de réduire ses sorties pour acheter de l’alimentation. Or, qui dit moins de sorties dit davantage de provisions achetées par voyage, ce qui entraîne de fait des paniers d’achats allant bien au-delà des 50 euros.

Aurait-il fallu aller plus loin ? Peut-être. En tout cas, le taux de fraude constaté sur les paiements sans contact est particulièrement bas en France. L’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement relevait dans son rapport annuel de 2017 un taux atteignant 0,020 %. Plus bas, donc, que la fraude sur les paiements à distance (0,161 %) et sur les retraits aux distributeurs (0,027 %).

Partager sur les réseaux sociaux