Rouage central de l'industrie tech, Foxconn a, comme de nombreuses autres entreprises, été contrainte de réduire la voilure à cause de l'épidémie de coronavirus. Mais le sous-traitant anticipe un retour à la normale pour fin mars.

Plus de 80 000 cas recensés, près de 3 000 morts et environ 47 000 personnes guéries. Voilà le bilan, en date du 3 mars, de l’épidémie de coronavirus (Covid-19) en Chine, selon les statistiques disponibles. Une épidémie qui semble d’ailleurs se tasser dans le pays : à en croire le graphique reflétant la propagation de la maladie, la courbe montre une diminution de l’augmentation.

De quoi laisser entrevoir une reprise des activités dans le pays, après plusieurs semaines de fonctionnement au ralenti ? C’est en tout cas sur ce scénario que table Foxconn, le géant de la sous-traitance taïwanais. Lors d’une visioconférence, son président a fait savoir que la reprise du travail était l’une des principales priorités, avec les mesures d’hygiène pour contenir l’épidémie.

Reprise progressive du travail dans la tech

D’ores et déjà, plus de la moitié de sa main-d’œuvre saisonnière dans le pays a repris le chemin du travail, d’après la compagnie, citée par Reuters. La remontée en puissance devrait progressivement avoir lieu tout au long du mois de mars, l’entreprise tablant pour un retour à la normale d’ici quatre semaines. Cette reprise concerne toutes les principales usines contrôlées par le groupe.

Foxconn
Foxconn est le principal fournisseur de nombreuses entreprises high tech de premier plan. // Source : m.p.3.

Si la reprise des lignes de production se confirme, ce sera une bonne nouvelle pour les nombreux clients qui font appel au sous-traitant, en particulier Apple. Fin février, son PDG, Tim Cook, affichait sa confiance face à l’apparente pause épidémique en Chine et notait que des usines étaient en train de rouvrir dans le pays. Apple, qui est l’un des principaux clients de Foxconn, doit sortir un nouvel iPhone en septembre.

Parmi les autres clients de Foxconn figurent Amazon, Cisco, HP, Huawei, Google, Intel, Microsoft, Nintendo ou encore Sony.

Le calendrier estimatif de Foxconn demeure toutefois très dépendant de l’évolution de la maladie et de l’efficacité des mesures de confinement et d’hygiène pour contenir sa diffusion au sein de la population. D’ailleurs, l’apparent plat dans la progression de la maladie pourrait ne durer qu’un temps, puisque des articles de presse font état d’une remontée du nombre d’infectés ces derniers jours.

Partager sur les réseaux sociaux