Altice lève le drapeau blanc face à Orange. Les deux parties annoncent le 6 septembre la signature d'un nouvel accord de distribution. La veille Altice proposait à l'opérateur de reprendre ses chaînes gratuitement, quelques heures après la coupure du signal des chaînes BFM et RMC.

Épilogue dans le conflit entre Orange et Altice. Le 6 septembre, les deux groupes ont signé un nouvel accord de distribution. Celui-ci permet à l’opérateur de distribuer à ses clients, via sa box, les chaines BFMTV, RMC Découverte et RMC Story auxquelles s’ajoutent les deux chaînes locales BFM Paris et BFM Lyon Métropole. Elles sont de nouveau accessibles, après avoir été suspendues la veille.

Déjà le 5 septembre, un rebondissement s’était produit entre Orange et Altice. Faute d’avoir réussi à forcer l’opérateur historique  à ouvrir davantage son porte-monnaie pour diffuser le direct de ses chaînes de télévision, Altice commençait à lâcher prise. En creux, l’on comprenait que les chaînes suspendues par Orange  allaient bientôt être rétablies.

En effet, le journaliste Laurent Marsick indiquait sur Twitter que le président de SFR, Altice Europe et NextradioTV (RMC et BFM), Alain Weill, a proposé à Orange de reprendre le flux des trois chaînes gratuitement. Il ajoutait que la même proposition devrait être faite à Free, qui se trouve dans la situation analogue. Il ne manquait plus qu’un accord formel pour sceller les retrouvailles entre les deux parties.

Alain Weill
Alain Weill, en 2008. // Source : Olivier Ezratty

Suspension des chaînes

Orange a coupé le signal des chaînes d’Altice dans la matinée du 5 septembre, refusant de céder à ses demandes de payer pour le direct. Quelques jours plus tôt, le 27 août, Free a lui aussi fermé les vannes. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour deviner que l’audimat a pesé lourd dans la décision d’Alain Weill et de son état-major : outre la baisse des recettes publicitaires, le public risquait d’aller voir ailleurs.

Cela étant, même si statu quo ante bellum est revenu chez les téléspectateurs, l’affaire a montré le risque qui pèse sur la diffusion des chaînes. Sachez toutefois qu’il existe des alternatives pour accéder au direct : cela va de l’emploi d’une application dédiée (MyCanal, Molotov) à la TNT, en passant par des lecteurs multimédias. Cela demande quelques menus efforts, mais rien d’insurmontable.

À lire sur Numerama : Comment regarder BFM TV et RMC quand on est chez Free ou Orange

(mise à jour avec l’accord Orange-Altice, annoncé le 6 septembre)

Partager sur les réseaux sociaux