Free Mobile lance une vente privée sur son forfait principal. Mais celle-ci est loin d'être renversante.

Cela fait bien longtemps que le principe de la vente privée a dépassé l’univers du prêt-à-porter. L’industrie des télécoms propose aussi des opérations de ce type : on se souvient par exemple de Free qui, en 2014, sortait la Freebox Révolution à 9,99 euros par mois chez Vente-Privée. Cinq ans plus tard, l’opérateur continue de temps en temps de lancer des offres à prix cassé — et qui ont l’air de bonnes affaires.

C’est typiquement le cas de la dernière formule imaginée par le groupe. Comme le note FrAndroid, Free a lancé une offre sur le site Veepee le 20 juin qui met son forfait principal à 9,99 euros au lieu de 19,99 euros par mois, avec en prime un smartphone offert lors de la souscription. Avec ce forfait, vous avez accès aux appels, SMS et MMS en illimité, ainsi que 100 Go de données mobiles en France.

free mobile carte sim
La carte SIM de Free Mobile. // Source : Guillaume Coqueblin

Engagement et hausse de prix

De prime abord, il n’y a pas à hésiter. Mais en y regardant d’un peu plus près, c’est moins révolutionnaire qu’il n’y paraît. D’abord, ce prix de 9,99 euros n’est proposé que pendant un an : après, la tarification retourne à son état normal. Et n’escomptez pas faire preuve d’habilité en résiliant au bout d’un an pour aller voir ailleurs : vous vous engagez sur deux ans avec cette vente privée.

Si évidemment les formules avec engagement n’ont pas totalement disparu du paysage, il est toujours assez déroutant de voir une entreprise comme Free, dont l’identité s’est aussi bâtie en opposition à ces forfaits captifs, poursuivre dans cette direction. On croirait être revenu des années en arrière, où les engagements sur douze ou vingt-quatre mois étaient la norme.

Bien sûr, on devine aisément que l’opération vise surtout à séduire de nouveaux abonnés — et à les garder. Ce n’est en outre pas la première fois que Free repasse des offres à prix cassé au tarif standard une fois la période de grâce écoulée. Une stratégie mise aussi en place pour redonner au groupe une dynamique, après un recul du nombre d’abonnés en 2018, aussi bien dans le fixe que dans le mobile.

Un smartphone offert

Nokia 3.2
Nokia 3.2. // Source : Nokia

Dernière particularité de cette formule : le smartphone offert. Ne vous attendez pas à un poids lourd du marché : c’est un Nokia 3.2. Ce mobile d’entrée de gamme, vendu aux alentours de 150 euros, a des caractéristiques modestes par rapport à d’autres appareils : Snapdragon 429 pour le processeur, 2 Go de RAM, 16 ou 32 Go d’espace de stockage, APN de 13 Mpix et écran de 6,26 pouces.

À moins de n’avoir aucun smartphone ou que le vôtre date d’un temps antédiluvien, il n’est pas du tout certain que celui-ci vaille le coup d’être utilisé. Sans doute est-t-il plus judicieux d’installer la carte SIM dans votre téléphone actuel. Carte SIM qui est d’ailleurs facturée 10 euros, observent également nos confrères.

Partager sur les réseaux sociaux