L'entreprise Netatmo, qui propose depuis 2011 divers produits connectés, vient de se faire acquérir par Legrand, un groupe industriel spécialisé dans la numérisation et l’électrification des bâtiments.

L’aventure en solitaire de Netatmo vient de prendre fin. L’entreprise française, fondée en 2011 par Fred Potter et Jean-Pierre Dumolard, a été acquise par Legrand pour une somme qui n’a pas été rendue publique. Dans un communiqué de presse daté du 15 novembre, il est simplement expliqué que ce rachat permettra à Legrand de « renforcer sa présence dans l’Internet des objets ».

La prise de contrôle de Netatmo est la suite logique d’un précédent mouvement survenu en 2015, lorsque Legrand est entré au capital de la jeune pousse au mois de novembre 2015. À l’époque, la société sise à Boulogne-Billancourt avait bouclé une levée de fonds de 30 millions d’euros, à laquelle participait le groupe industriel. Il s’agissait alors d’un record dans le secteur des objets connectés.

Netatmo
Une caméra de surveillance Netatmo. // Source : Netatmo

Accélérer dans les objets connectés

Legrand est un poids lourd mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, aussi n’est-il pas surprenant de le voir absorber une structure experte dans ce domaine. Netatmo commercialise plusieurs objets connectés destinés au grand public, comme des caméras de surveillance, des thermostats, des stations météorologiques, des détecteurs de fumée ou des capteurs d’air.

Avec Netatmo, Legrand entend « accélérer » le développement d’Eliot, son programme de solutions connectées, mais aussi de profiter de son catalogue de produits et de ses 130 ingénieurs, dont les compétences vont de l’intelligence artificielle à intégration logicielle, en passant par l’expérience utilisateur. Fred Potter reste dans le jeu en devenant directeur technique du programme « Eliot » de Legrand.

Partager sur les réseaux sociaux