La RATP manque de bus propres pour mettre en place son plan de restructuration du Grand Paris. Elle a du coup décidé de ressortir de ses hangars de vieux bus diesel.

La RATP n’a plus assez de « bus propres » disponibles. Alors, elle va réutiliser de vieux modèles diesel, a indiqué Le Parisien dans un article publié le 6 novembre.

Au total, ce sont 118 bus diesel que la RATP va remettre en circulation, courant 2019. Cette décision est liée au projet de restructuration Grand Paris des bus. Lancé en 2017, celui-ci prévoit l’ajout de 250 arrêts d’ici le mois d’avril 2019, et la modification de 53 lignes.

Le Grand Paris comprend un plan de restructuration du réseau de bus. // Source : RATP

Ces changements nécessitent la mise en circulation de 118 bus supplémentaires. Sauf que la RATP, l’entreprise en charge du réseau de transports en commun d’Île-de-France, n’a plus de bus propres en stock.

Des véhicules classés parmi les plus polluants

Les véhicules diesel qui seront remis sur les routes sont classés parmi les plus polluants. Ils sont de catégorie 4 ou 5 sur le certificat qualité de l’air Crit’Air, remarque Le Figaro. « Ces matériels vont faire l’objet d’une rénovation intérieure et sont tous équipés de filtres à particules permettant de limiter les émissions de polluants », a indiqué la RATP à ce propos au quotidien.

Les bus diesel, critiqués par les défenseurs de l’environnement, resteront minoritaires dans la flotte de la RATP. Celle-ci se constitue actuellement de 4 700 bus – dont 800 hybrides, 74 électriques et 140 au gaz naturel. L’entreprise promet un « parc 100 % propre » d’ici 2025, grâce notamment à l’acquisition de 1 000 nouveaux bus électriques.

Partager sur les réseaux sociaux